ronce (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Rubus fruticosus L.

Autres noms

  • mûre
  • mûrier de renard
  • mûrier des haies
  • ronce arbrisseau
  • ronce des bois (n. f.)
  • aronce (n. f.)
  • romeguera

Anglais

  • black berry
  • bramble

Etymologie

lat ruber, rouge

Définition

Plante sauvage et médicinale de la fam. des rosacées (Rosaceae). 1-2 m. Arbrisseau à piquants. Les tiges, les feuilles et les pédoncules des fleurs ont des épines. Feuilles caduques, alternes, composées de 3 à 7 folioles ovales et dentés. Fleurs roses ou blanches en grappes, à 5 pétales. Baies rouges puis noires consommables.

Détails

Longévité 2 ans. Elle vit en Eurasie, en Afrique de l'Ouest et en Amérique du Nord. Pl. présente dans la garrigue.
C'est l'hôte de chenilles de papillons : le bombyx du chêne (bombycidés), le petit paon de nuit (saturnidés), le plain-chant (hespéridés), le thécla de la ronce (lycénidés), etc.
Plante médicinale présente en France : antidiarrhéique, spasmolytique, astringent, angines, etc. Autres noms : aronce, romeguera.

" RONCE, s. f. (Hist. nat. Bot.) rubus ; genre de plante à fleur en rose, composée de plusieurs pétales disposés en rond, & soutenus par un calice. Le pistil sort du milieu de ce calice ; il est entouré d’un grand nombre d’étamines, & il devient dans la suite un fruit presque rond, & composé de plusieurs baies pleines de suc & attachées au placenta ; elles renferment une semence le plus souvent oblongue. Tournefort, inst. rei herb. Voyez Plante.
Ronce, (Jardinage.) rubus, arbrisseau rampant & épineux, qui se trouve très-communément en Europe, dans tous les lieux incultes. Ses feuilles au nombre de trois ou de cinq, sont attachées à l’extrémité d’une queue commune ; elles sont d’un vert-brun en dessus & bleuâtre en dessous. Ses fleurs viennent en longues grappes au bout des nouvelles branches, sont rougeâtres, disposées en rose, & elle fleurissent dans les mois de Juin & de Juillet. Ses fruits que l’on nomme mûres de renard, deviennent noires en murissant sur la fin de l’été.
Les ronces poussent de longues tiges qui sont garnies de quantité d’épines crochues, ainsi que la queue & la principale nervure des feuilles. Cet arbrisseau se multiplie très-aisément de bouture, & même ses tiges font racine dès qu’elles touchent contre terre.
Les mûres que produisent les ronces sont remplies d’un suc douçâtre & fade, mais extrêmement noir ; on s’en sert pour colorer le vin, & il y a des pays où on ramasse ce fruit pour le donner aux pourceaux. L’eau distillée des fleurs a une odeur de violette ; la poudre à canon faite avec du charbon de ronces, a plus de force & d’activité que quand elle est composée avec tout autre charbon. On fait quelque usage en Médecine des fruits, des graines & des racines de cet arbrisseau... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • botanique
  • plante médicinale
  • plante méditerranéenne

Classification scientifique

  • Rosaceae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [20/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13964 photos ou dessins.