rocouyer (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Bixa orellana

Autres noms

  • achiotte
  • arbre rouge à lèvres (n. m.)
  • orellan
  • rocourt (n. m.)

Anglais

  • achiote
  • lipstick tree

Définition

Fam. des bixacées (Bixaceae). H. 7 m. Arbuste d'Amazonie. Il fournit le rocou.

Détails

Plante médicinale.

" ROCOU ou ROCOURT, s. m. (Botan.) arbre exotique cultivé dans toutes les îles de l’Amérique. Il est nommé orleana seu orellana foliculis lapaceis, par Herman ; Cat. Hort. Lugd. Bat. 464. Piuk. Almag. 292. Phytog. 209. f. 4. Orleana seu orellana sive urucu, Parad. Prod. 357. urucu ; Pison, éd. 1648. 65. ed. 1658. 133. Cat. Jam. 150. hist. 2. 52. urucu Brasiliensibus ; Marcgr. 61. Kaiabaka, daburi. Ger. Emac. 1554. Archiotl, seu medicina tingendo apta, Hern. 74. Arbor mexicana, fructu castaneæ, coccifera, C. B. Pin. 419. Raii, hist. 2. 1771. Jons. Deudr. 119. Bixa oviedi, J. B. 1. 440. metella Americana maxima tinctoria ; Tourn. Inst. 242. Boerh. Ind. A. 208. arbor finium regundorum, Scalig. Arnotto. Dale.
Cet arbre est de moyenne grandeur ; il pousse de son pied plusieurs tiges droites, rameuses, couvertes d’une écorce mince, unie, pliante, flexible, brune en-dehors, blanche en-dedans ; son bois est blanc, facile à rompre ; ses feuilles sont placées alternativement, grandes, larges, pointues, lisses, d’un beau vert, ayant en-dessous plusieurs nervures roussâtres ; ses feuilles sont attachées à des queues longues de deux ou trois doigts.
Ses rameaux portent deux fois l’année en leurs sommités des bouquets composés de plusieurs petites têtes ou boutons de couleur brune roussâtre ; ces boutons s’épanouissent en des fleurs à cinq pétales, disposées en rose, grandes, belles, d’un rouge pâle, tirant sur l’incarnat, sans odeur & sans goût ; cette fleur est soutenue par un calice à cinq feuilles, qui tombent à mesure que la fleur s’épanouit : au milieu de cette fleur il y a une espèce de houppe composée d’un grand nombre d’étamines ou filets jaunes dans leur base, & d’un rouge purpurin dans leur partie supérieure ; chacune de ces étamines est terminée par un petit corps oblong, blanchâtre, sillonné & rempli d’une poussière blanche : le centre de la houppe est occupé par un petit embryon qui est attaché fortement à un pédicule fait en soucoupe, & échancré légèrement en cinq parties ; ce pédicule sert de second calice, à la fleur à la place du premier qui est tombé : cet embryon est couvert de poils fins, jaunâtres, & surmonté d’une manière de petite trompe fendue en deux lèvres en sa partie supérieure... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • botanique
  • pathologie
  • plante médicinale

Classification scientifique

  • Bixaceae

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [02/06/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32063 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15237 photos ou dessins.