artères (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • artery

Etymologie

lat. arteria et gr. ἀρτηρία, dérivé du grec, ἀὴρ, air, et τηρέω, je conserve

Définition

Vaisseaux résistants et élastiques qui amènent le sang du cœur vers la périphérie : soit du ventricule droit du cœur au poumon (artère pulmonaire), soit du ventricule gauche du cœur à tout le corps (aorte, ...). Les parois sont épaisses et élastiques. Elles se ramifient en artérioles. Elles sont soumises à une haute pression. Elles circulent généralement plus profondément à l'intérieur du corps que les veines.

Détails

Exemples :
- l'aorte, la plus grosse artère,
- les carotides commune, externe et interne,
- les artères rénales, issues de l'aorte postérieure, irriguent les reins.

" ARTERE, s. f.en Anatomie, c’est un canal membraneux, élastique, qui a la figure d’un cône allongé, intérieurement lisse et poli, sans valvules, si ce n’est dans le cœur, qui décroît à mesure qu’il se divise en un plus grand nombre de rameaux, et qui est destiné à recevoir le sang du cœur pour le distribuer dans le poumon et dans toutes les parties du corps.  (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

"... Ces sortes de vaisseaux se distinguent aisément dans le corps vivant ; les premiers, c’est-à dire les artères, ayant deux mouvements que les veines n’ont pas, ou du moins qui ne s’y montrent pas d’une manière aussi sensible. Dans l’un de ces mouvements les artères sont dilatées, & dans l’autre elles se resserrent. On nomme le premier diastole, & le second systole.
Les anatomistes sont partagés sur le nombre des tuniques des artères... nous en reconnaitrons trois avec la plupart des écrivains. La plus extérieure vasculeuse, la seconde musculeuse, dont les fibres sont annulaires, & la troisième nerveuse. Ruysch en ajoute une quatrième qu’il nomme cellulaire.
Toutes les artères commencent par deux troncs principaux, dont l’un sort du ventricule droit du cœur pour aller se distribuer aux poumons ; on le nomme artère pulmonaire : le second qui est appelé aorte, prend naissance du ventricule gauche, pour aller se distribuer généralement à toutes les parties, sans en excepter même les poumons ni le cœur... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Section

  • anatomie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [19/09/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32141 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15733 photos ou dessins.