reptiles (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Reptilia

Anglais

  • reptiles

Etymologie

reptile du latin repo, ramper

Définition

Ancien taxon d'amniotes (Amniota) non mammifères. Autrefois, classe de l'embranchement des vertébrés. Pour certains, les sauropsides ou sauropsidiens sont tous les reptiles non mammaliens. Peut être opposé à mammifères (ou à théropsides). Cf sauropsides.
Ils se déplacent en rampant. Précédés par les amphibiens (batraciens), ils se sont adaptés à la vie sur terre. Aériens, respirant par des poumons, leur température interne varie avec la température extérieure (animaux à sang froid ou hétérothermes). Ils vivent au ralenti et prennent des bains de soleil. Dépensant peu d'énergie, ils mangent peu souvent. La peau a une couche cornée avec écailles imbriquées ou plaques cornées juxtaposées. Ils ont 2 paires de pattes peu développées, souvent incapables de soutenir le corps, à 5 doigts avec griffes. Un pénis permet la fécondation interne, plus économique. Ils pondent des œufs (ovipares, rarement ovovivipares). Ils ont 1 seul condyle occipital pour l'articulation crâne-colonne vertébrale. La mâchoire inférieure, formée de plusieurs os, s'articule avec le crâne par l'intermédiaire de l'os carré. Les dents, toutes semblables (homodontie) ont une seule pointe. Elles sont souvent remplacées. Les écailles les protègent de l'évaporation ; ils peuvent se passer de vivre près de l'eau comme les amphibiens ; ils peuvent se passer de boire longtemps. Ils ont connu un grand développement à l'ère secondaire (voir reptiles fossiles).

- reptiles à bec, cf sphénodontes,
- reptiles volants, cf ptérosauriens

Détails

Les reptiles actuels sont classés en 2 ou 3 ordres. On distingue :
- Testudinata (chéloniens = tortues ; turtles),
- Sauria (sauriens en anglais diapsids : lépidosauriens, crocodiliens et oiseaux) avec :
¤ Lepidosauria, lépidosauriens
dont les rhynchocéphales ou Rhynchocephalia (sphénodon),
dont les squamates ou Squamata (saurophidiens = lézards, amphisbéniens et serpents),
¤ Archosauria, archosauriens dont les Crocodilia (crocodiliens).

" Classe REPTILES. Vertébrés à sang froid, à peau écailleuse ou couverte de plaques osseuses ; un seul condyle occipital ; circulation double incomplète ; respiration exclusivement pulmonaire. Ovipares ou ovovivipares ; embryons pourvus d'un amnios et d'une allantoïde.
La classe des Reptiles (reptare, ramper) commence la série des Vertébrés supérieurs ou allantoïdiens ; d'après ce que nous avons dit à propos des Batraciens, on sait qu'elle ne comprend que les Reptiles écailleux des anciens auteurs. Le corps de ces animaux est allongé, sauf chez les Tortues ; les membres sont peu développés, parfois même rudimentaires ou absents (Serpents) : ils ne servent pas d'ordinaire à supporter le corps, mais seulement à le pousser (reptation).
La peau, toujours résistante, est souvent revêtue d'écailles ou de scutelles, formées par des prolongements du derme rarement ossifiés, mais recouverts par un épiderme corné ; chez les Tortues et les Crocodiles, il existe de grandes plaques osseuses dermiques, constituant une cuirasse plus ou moins continue. — Outre une riche pigmentation des couches épidermiques profondes, il faut noter la présence, dans l'épaisseur du derme, de nombreux chromoblastes dont le jeu produit ces curieux changements  de couleur qui sont si marqués, par exemple, chez le Caméléon. — Les glandes cutanées sont rares chez les Reptiles...
Les Reptiles sont ovipares ; pourtant, chez quelques-uns, les œufs séjournent jusqu'à éclosion dans la portion terminale de l'oviducte, qui fonctionne comme utérus (Vipères, Orvet, etc.). Ces œufs sont presque toujours abandonnés après la ponte ; cependant, les Boas les couvent en s'enroulant autour d'eux. — Ils subissent une segmentation partielle. L'embryon est pourvu d'un amnios et d'une allantoïde.
La plupart des Reptiles sont terrestres ; il en est aussi qui fréquentent les eaux. Un petit nombre se nourrissent de substances végétales ; presque tous sont carnassiers et certains d'entre eux sont dangereux pour l'Homme, en raison de leur force ou de la possession d'un appareil venimeux. Les animaux de cette classe apparaissent dans les terrains primaires ; mais ils sont surtout répandus dans les couches secondaires.
D'après ce qui vient d'être exposé, les Reptiles se rapprochent beaucoup des Oiseaux : ce sont des Vertébrés ornithoïdes, selon l'expression de de Blainville, et nous avons vu qu'on réunit souvent ces deux classes sous le nom de Sauropsidés.  " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 988 et 992)

" REPTILES, dans l’Histoire naturelle, est le nom de certains animaux ainsi dénommés, parce qu’ils rampent & marchent sur le ventre ; ou bien les reptiles sont une sorte d’animaux & d’insectes, qui au lieu de marcher avec des pieds, portent sur une partie de leur corps, tandis que le reste s’avance ou s’élance en-devant. Voyez Animal, Insecte, &c. [ancien sens, plus large]
Ce mot est formé du mot latin repo, ramper. Tels sont les vers de terre, les chenilles, les serpents, &c. Il est pourtant vrai que la plupart des reptiles ont des pieds. Seulement ils les ont petits, & les jambes courtes, à proportion de la grosseur de leur corps... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • zoologie

Classification française

  • vertébrés
  • téléostomiens
  • sarcoptérygiens
  • tétrapodes

Classification scientifique

  • Sarcopterygii
  • Tetrapoda
  • Amniota

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2021, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [21/01/2021]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32280 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 16314 photos ou dessins.