renoncules (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Ranunculus L.

Autre nom

  • boutons d'or (n. m.)

Anglais

  • buttercup

Etymologie

du gr. rana, grenouille : petite grenouille

Définition

Plantes de la fam. des renonculacées (Ranunculaceae), ornementales ou mauvaises herbes, souvent présentes dans les pâturages. Les fleurs sont de type 5 (5S 5P nE nC). Fleurs du printemps. Pl. présente dans la garrigue. Certaines habitent les lieux humides et abritent les grenouilles (d'où leur nom), beaucoup d'autres des lieux secs.

Détails

Certaines sont toxiques surtout après la formation des fleurs (saponosides, ranunculoside irritante) : symptômes digestifs et nerveux (excitation). La protoanémonine déclenche ulcération de la bouche, salivation, diarrhée et douleur abdominale. Exemples :
- Caltha palustris, (parsh marigold, kingcup),
- Ranunculus acris, renoncule âcre, bouton d'or des prés (meadow buttercup, tall buttercup), toxique,
- Ranunculus alpestris, Ranunculus adoneus, renoncule alpine,  renoncule alpestre, renoncule des Alpes (alpine buttercup), H. max. 15 cm, fleurs à 5-10 pétales blancs,
- Ranunculus aquatilis, renoncule aquatique,
- Ranunculus arvensis, renoncule des champs (corn buttercup),
- Ranunculus asiaticus L., renoncule des jardins, 20-30 cm, corolle en coupe, pétales rouges, blancs, jaunes, ou pourpres, au printemps, pl. médit.,
- Ranunculus bulbosus, renoncule bulbeuse, bouton d'or bulbeux, rave de Saint-Antoine (bulbous buttercup) ; la souche est renflée ; très commune en France ;
- Ranunculus ficaria (lesser celandine), toxique,
- Ranunculus flammula, renoncule flamette,
petite douve, petite flamme, toxique,
- Ranunculus fluitans, renoncule flottante, renoncule des rivières, aquatique, feuilles imergées, en lanières, fleurs assez grandes, blanches,
- Ranunculus glacialis, renoncule des glaciers, caraline, H. max. 20 cm, aux fleurs blanches puis roses, puis rouge-pourpre,
- Ranunculus gramineus, renoncule graminoïde, gouette, 20-50 cm, longues feuilles linéaires, fleurs à 5 pétales jaune terne, sur de longs pédoncules, pl. médit.,
- Ranunculus lanuginosus, renoncule laineuse,
- Ranunculus lingua, renoncule langue,
grande douve, toxique,
- Ranunculus micranthus
(rock buttercup),
- Ranunculus muricatus L., renoncule à petites pointes, H. 10-50 cm,
- Ranunculus occidentalis (western buttercup),
- Ranunculus repens, renoncule rampante, bouton d'or rampant  (creeping buttercup),
- Ranunculus sardous, renoncule sardonique, renoncule des mares, sardonie, toxique, responsable du sourire sardonique, une crispation de la bouche,
- Ranunculus sceleratus, renoncule scélérate (celery-leaved buttercup, crowfoot), tige creuse, feuilles à 5 lobes, petites fleurs jaune pâle, fruits en têtes cylindriques vertes, toxique,
- Ranunculus thora, renoncule de Thore,
renoncule vénéneuse, très toxique.

" RENONCULE, s. f. (Hist. nat. Botan.) ranunculus ; genre de plante à fleur en rose, composée de plusieurs pétales disposés en rond. Le calice est formé ordinairement de plusieurs feuilles ; le pistil sort du milieu de cette fleur, & devient dans la suite un fruit presque rond ou cylindrique, ou en épi. Les semences sont attachées à l’axe de ce fruit, c’est-à-dire au placenta, & pour l’ordinaire elles sont nues. Tournefort, Inst. rei herb.
Le calice de ce genre de plante est ordinairement de plusieurs pièces. Il est quelquefois à six feuilles, & communément passager ; sa fleur est en rose, composée d’ordinaire de cinq ou six pétales, & garnie d’un grand nombre d’étamines ; son fruit est rond ou oblong, & contenu dans des capsules, dont chacune est munie d’un tube recourbé qui varie selon l’espèce.
Les familles des renoncules sont si nombreuses, que Tournefort, pour y mettre de l’ordre, a été obligé de les diviser en sept sections ; savoir, 1°. celle des renoncules à port d’anémones ; 2°. celles qui ont les feuilles arrondies : 3°. celle des renoncules asiatiques ; 4°. celle des renoncules à feuilles luisantes & lustrées ; 5°. celle des renoncules d’aconit ; 6°. celle des renoncules à feuilles capillacées, ou finement découpées ; 7°. celle des renoncules à longues feuilles.
La première section renferme sous elle 13 espèces ; la seconde 35 ; la troisième 33 ; la quatrième 10 ; la cinquième 41 ; la sixième 8, & la septième 22.
Toutes les différentes espèces de renoncules sont domestiques ou sauvages. Les premières se cultivent dans les jardins à cause de la beauté de leur fleur ; les autres naissent sans culture dans les bois, dans les champs, dans les prés, dans les marais, sur les montagnes, sur les rochers. La plupart ont leur racine ou fibrée, ou glanduleuse, ou en navet, puisque toutes sont âcres, caustiques & vénéneuses prises intérieurement.
Mais entre le grand nombre d’espèces de renoncules rangées par Tournefort sous différentes sections, il suffira d’en décrire ici quatre des plus communes ; savoir, 1°. la renoncule bulbeuse ; 2°. la renoncule des bois ; 3°. la renoncule des prés ; 4°. la renoncule des marais ; ajoutons 5°. la renoncule orientale à feuilles d’aconit. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • botanique
  • pathologie
  • plante méditerranéenne
  • plante toxique

Classification scientifique

  • Ranunculaceae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [13/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32134 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15570 photos ou dessins.