réduves (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Reduviidae

Autres noms

  • punaises-mouches
  • réduvidés
  • réduviidés

Anglais

  • assassin bug
  • kissing bug
  • reduviid bug

Etymologie

lat. reduviae, dépouilles

Définition

Famille d'insectes... hémiptères... Reduvioidea. Grosses punaises ailées (ordre des hémiptères, sous-ordre des hétéroptères : Heteroptera). L jusqu'à 25 mm. Le corps, allongé, est peu aplati. La tête est très longue et le cou est distinct. Les hémi-élytres sont normaux et se recouvrent au repos. Une 2eme paire d'ailes, membraneuses. Le rostre n'est pas replié au repos. Ce sont des prédateurs. Env. 6000 espèces.

Détails

Exemples :
- Arilus serratus, Edessa serrata,
- Centraspis, Afrique,
- Empicoris vagabundus,
- Rhinocoris,

- Rhodnius prolixus (Amérique centrale),
- Reduvius personatus, réduve masqué (masked hunter), 17 mm, brun foncé à noir,
- Panstrongylus megistus,
- Platymeris biguttata,
élevé,
- Triatoma infestans (Argentine).

" Les RÉDUVIIDÉS ont la tête rétrécie en forme de cou derrière les yeux, et le prothorax divisé en deux par un étranglement. — Ce sont des Punaises de proie, qui vivent du sang des Insectes, parfois même des animaux supé­rieurs et de l'Homme.
Nous nous bornerons à signaler le Réduve masqué (Reduvius personatus), vulgairement Punaise-Mouche, qui se tient dans les bois ou dans les maisons, où il fait la chasse aux autres Insectes, les suçant à l'aide de son rostre pointu. La larve se cache dans les coins poudreux, au milieu des balayures, et s'entoure même d'une couche de poussière qui masque son aspect naturel et dissimule sa présence. Cette larve vit aussi de rapine : Linné assure qu'elle poursuit les Punaises de lit, sans doute pour sucer le sang que celles-ci ont absorbé. Mais le Réduve peut aussi piquer l'Homme, et la blessure est très doulou­reuse. Latreille, atteint à l'épaule, eut le bras entier engourdi pen­dant plusieurs heures. Mégnin a rapporté le cas d'un peintre assailli dans un bois par un Réduve qui lui était tombé dans le cou : en quel­ques minutes, cet Homme eut le corps couvert de piqûres extrême­ment douloureuses.
D'autres espèces se comportent de la même manière à l'égard de l'Homme : Harpactor cruentus, commun dans le Midi de la France ; Eulyes amaena, de Bornéo et de Java ; Arilus serratus, du Brésil, qui provoque par sa piqûre une sorte de commotion électrique ; le Bichuque ou Benchuca (Conorhinus nigrovarius), des pampas de l'Amérique du Sud, dont la piqûre n'est pas moins redoutée et fait enfler rapidement le membre attaqué : en moins de dix minutes, cet Insecte, d'abord très plat, se gorge de sang et devient globuleux. " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 819)


Sections

  • parasitologie
  • pathologie

Classification française

  • insecte
  • ptérygote
  • hémiptère

Classification scientifique

  • Heteroptera... Panheteroptera
  • Cimicomorpha
  • Reduvioidea

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [04/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32129 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15524 photos ou dessins.