rats (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Rattus

Anglais

  • rats

Définition

Genre de la fam. des muridés (Muridae). Petits muridés au museau pointu et à longue queue, très prolifiques, plus gros que les souris. Originaires du sud de l'Asie, la répartition est mondiale.
Cf aussi cricétidés.

Détails

Exemples :
- Rattus norvegicus, rat d'égout, rat brun sauvage (Norway rat), le plus vigoureux et plus ou moins amphibie ; 5 à 6 portées par an de 5 à 12 petits ; il propage la peste,
- Rattus rattus, rat noir (black rat), L. corps 15-23 cm, queue 18-25 cm ; 6 à 10 petits ; mûr à 3 mois ; il a été vecteur d'épidémies de peste noire ;
- Rattus villosissimus, rat à longs poils (long-haired rat),
- rat-bayard, cf lérot,
- rat nain, cf souris des moissons,
- rats géants, rats à poche, cf rats de Gambie,
- rat taupier, cf campagnol terrestre, rat nu des sables,
- rats à trompe, cf musaraignes à trompe,
- rats des roseaux, cf thryonomyidés, aulacodes,
- rats marsupiaux, cf cénolestidés.

" Le genre Rat (Mus L.) est le principal représentant de ce groupe. Il est surtout caractérisé par ses molaires, au nombre de trois, décroissantes de la première à la dernière. — Vogt le subdivise en deux groupes : les Rats proprement dits, d'assez forte taille, chez lesquels les plis de la voûte du palais courent d'une série dentaire à l'autre, et les Souris, plus petites, où ces plis sont interrompus au milieu.
Parmi les premiers, nous devons signaler le Rat noir (Mus rattus), qu'on croit être d'origine asiatique, et qui paraît avoir pénétré en Europe à la suite des croisades. Il s'est répandu dans toutes les régions du monde. Cependant, il a dû abandonner un grand nombre de localités à l'arrivée d'un autre Rat plus fort et plus féroce, le Surmulot (Mus decumanus Pall.), dont des troupes immenses auraient envahi l'Europe en 1727, en traversant le Volga à la nage. C'est ce gros Rat gris qui peuple aujourd'hui nos habitations et surtout les égouts des grandes villes. En décembre 1849, on en a pris 230,000 en quelques jours dans les égouts de Paris. Les Rats sont pour l'Homme des ennemis très désagréables, qui « mangent tout, détruisent tout, creusent partout ». " (Raillet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 1184)

" RAT, s. m. (Hist. nat. Zoolog.) mus domesticus, animal quadrupède, long d’environ sept pouces, depuis le bout du museau jusqu’à l’origine de la queue, qui est longue de plus de sept pouces. Il a la tête allongée, le museau pointu, la mâchoire du dessous très-courte, les yeux gros, les oreilles grandes, larges & nues, la queue presque entièrement dénuée de poils, mais couvertes de petites écailles disposées sur des lignes circulaires qui l’entourent.
Le poil est de couleur cendrée, noirâtre sur la face supérieure de la tête & du corps, & de couleur cendrée, claire, & presque grise sur la face inférieure. Il y a aussi des rats bruns & de presque noirs ; d’autres d’un gris plus blanc ou plus roux ; & d’autres tout-à-fait blancs ; ceux-ci ont les yeux rouges. Il serait inutile de faire une plus ample description du rat.
Il est assez connu par l’incommodité qu’il nous cause ; il mange de tout ; il semble seulement chercher, par préférence, les choses les plus dures, & il les lime avec deux longues dents qu’il a au-devant de chaque mâchoire ; il ronge la laine, les étoffes, les meubles, perce le bois, fait des trous dans l’épaisseur des murs.
Il produit plusieurs fois par an, ordinairement en été ; les portées sont le plus souvent de cinq ou de six. Ces animaux pullulent beaucoup, mais lorsque la faim les presse, ils se détruisent d’eux-mêmes ; ils se mangent les uns les autres. Un gros rat est plus méchant, & presque aussi fort qu’un jeune chat ; il a les dents de devant longues & fortes. Le chat mort mal, & comme il ne se sert guère que de ses griffes, il faut qu’il soit non seulement vigoureux, mais aguerri. La belette, quoique plus petite, est un ennemi plus dangereux pour les rats ; elle les suit dans leur trou ; elle mord avec de meilleures dents que celle du rat, & au lieu de démordre, elle suce le sang de l’endroit entamé.
L’espèce de rats paraît être naturelle aux climats tempérés de notre continent, & s’est beaucoup plus répandue dans les pays chauds, que dans les pays froids. Les navires les ont portés en Amérique, aux Indes occidentales, & dans toutes les îles de l’Archipel indien ; il y en a en Afrique : on n’en trouve guère dans le nord au delà de la Suède. Hist. nat. génér. & part. tom. vij. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • zoologie

Classification scientifique

  • Muridae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2018, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [11/12/2018]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31917 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13194 photos ou dessins.