raies (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Bathyraja
  • Manta
  • Raja
  • Stoasodon

Anglais

  • rays
  • skates

Définition

Poissons sélaciens hypotrèmes. Squales hypnosquales Pristiorajea batoïdes rajiformes. Ce sont des batoïdes.
Poissons plats au corps en losange prolongé par une queue. La bouche a 2 mâchoires. Les 2 yeux sont sur la face dorsale. Les nageoires pectorales sont soudées à la tête. Ils ont 5 à 7 paires de fentes branchiales ventrales. Pas de vessie natatoire. Les mâles ont une paire de vrilles sur les nageoires pelviennes le long desquelles le sperme s'écoule. Ils peuvent l'introduire dans le cloaque des femelles.
Ils broient des coquillages ou avalent du plancton. Poissons comestibles par l'homme, commercialisés. Les rajiformes.

Détails

Exemples :
- Aetobatus narinari, raie léopard, raie aigle tachetée (spotted eagle ray), envergure max. 3 m, très élégante, gris fancé avec de petites taches blanches, tropicale,
- Bathyraja irrasa, raie rugueuse, raie,
- Bathyraja richardsoni, raie de Richardson (Richardson's ray), Golfe de Gascogne, rare,
- Bathyraja spinicauda, raie à queue épineuse (spinytail skate), L. moy. 1,7 m, denticules sur le dos et la partie supérieure de la queue, en Arctique,
- Dipturus batis, Raja batis, pocheteau gris, raie cendrée, cf pocheteaux,
- Dasyatis pastinaca, Trygon pastinaca, raie pastenague, pastenague commune, terre, trygon pastenaque, présente en fonds meubles en Méditerranée, cf pastenaques,
- Discopyge ommata, raie électrique (electric ray), fam. des  Narcinidae,
- Manta birostris, raie manta, diable de mer, géante avec des cornes charnues et sans aiguillon, cf mante (espèce voisine),
- Myliobatis aquila (de mulios, meule à cause de la forme des dents, batos, raie et aquila, aigle), raie aigle, 0,5-1,5 m, en forme de disque,
- Raja alba, Rostroraja alba, raie blanche, raie bordée, raie blanche bordée, pocheteau (white skate), L. max. 2,15 m, au ventre blanchâtre, très rare en Atlantique et en Méditerranée,
- Raja asterias, raie étoilée, raie (Mediterranean starry ray), L. max. 75 cm, avec taches claires et taches sombres, poisson de Méditerranée,
- Raja brachyura, raie blanche lissée, raie lisse, raie, raie blanche douce, L. max. 1,25 m, brune avec des points noirs jusqu'au bord, Atlantique et Méditerranée,
- Raja castelnaui, raie,
- Raja circularis, Leucoraja circularis, raie circulaire, raie (sandy skate), L. max. 1,2 m, une 8 à 10 taches claires circulaires sur la partie dorsale, poisson comestible de la mer du Nord, la Manche, l'Atlantique et la Méditerranée,
- Raja clavata, raie bouclée, raie (thornback ray, thornback skate) ; L. mâle 70 cm, fem. 1,25 m ; corps en losange  ; des piquants sur le dos et la queue ; Europe, présente en fonds meubles en mer du Nord, Atlantique, Méditerranée, mer Noire et océan Indien ;
- Raja fullonica, Leucoraja fullonica, raie chardon, raie-chardon, raie (shagreen ray, Fuller's ray), L. max. 1,2 m, au museau pointu, au dos gris-brun, poisson comestible de l'Atlantique et de Méditerranée,
- Raja fyllae, Rajella fyllae, raie ronde, raie (round ray), L. max. 60 cm, les nageoires pectorales ont un bord arrondi, couleur presque uniforme, poisson comestible de l'Arctique, la mer du Nord et l'Atlantique Nord,
- Raja hyperborea, Amblyraja hyperborea, raie arctique,  
- Raja innominata, raie souple ou raie,
- Raja lintea, Dipturus lintea, Dipturus linteus, raie voile, raie-voile (sailray), L. max. 1,6 m, long museau, disque losangique large, gris ardoise à brun-gris, poisson comestible de l'Atlantique,
- Raja microocellata, raie mêlée, raie batarde (smalleyed ray), L. max. 90 cm, avec de petits ocelles et/ou des bandes blanches, poisson de l'Atlantique,
- Raja miraletus, raie miroir, raie ocellée (brown ray), L. max. 60 cm, un ocelle au centre bleu clair de chaque côté, poisson de l'Atlantique, la Méditerranée, et l'Océan Indien,
- Raja montagui, raie douce, raie (spotted ray), L. max. 80 cm, avec des points noirs sauf les bords, en mer du Nord, Manche, Atlantique et  Méditerranée,
- Raja naevus, Leucoraja naevus, raie fleurie, raie, raie soleil, raie coucou (cuckoo skate), L. 65-70 cm, un gros ocelle noir au centre marbré de jaune de chaque côté, poisson comestible de l'Atlantique et de Méditerranée,
- Raja oxyrinchus, raie à museau pointu, pocheteau noir, pocheteau gris,
- Raja polystigma, raie tachetée, raie, (speckled ray), avec 2 ocelles et de nombreuses taches même au bord des nageoires pectorales, assez rare en Méditerranée,
- Raja radiata, Amblyraja radiata, raie épineuse, raie radiée (thorny skate, starry skate), L. max. 80 cm, avec des épines dont la base forme une étoile, Atlantique Nord (Saint-Laurent et Terre-Neuve),
- Raja radula, raie râpe, raie (rough ray), L. max. 75 cm, a une ocelle violacée sur chaque côté du dos, poisson de Méditerranée,
- Raja scaphiops, raie,
- Raja spinacidermis, raie profonde, raie,
- Raja stellata, raie étoilée, L. max. 1 m, la frange de ses nageoires a des rayons rayonnant comme une étoile, présente en fonds meubles en Méditerranée,
- Raja undulata, raie brunette, raie (undulate ray), L. max. 1,2 m, a des bandes sombres ondulées et des points blancs sur les pectorales, dos brun-gris ou brun, poisson comestible de l'Atlantique et de Méditerranée, sur fonds sableux, enfouie le jour,
- Stoasodon narinari, Aetobatus narinari, raie léopard, raie oiseau, au dos sombre tacheté de blanc, et avec 5 aiguillons venimeux,
- raies à aiguillon, raies-pastenagues, cf pastenagues,
- raies-aigles, aigles de mer, cf raies-aigles,
- raies-guitares, cf guitares de mer,
- raies-papillons, cf gymnurinés.
(Réf. (en Méditerranée) : http://www.cotebleue.org/).

" RAIE, RAYE, s. f. raia, (Hist. nat. Ichthiol.) nom générique que l’on a donné à des poissons plats & cartilagineux, qui ont de chaque côté du corps de longues appendices que l’on nomme ailes ou ailerons. On divise les raies en trois classes ; la première comprend les raies lisses, c’est-à-dire celles qui n’ont point d’aiguillons sur les ailes, & peu sur le corps & sur la queue ; la seconde renferme les raies étoilées ; enfin on a donné le nom de raies piquantes, à celles de la troisième classe, parce qu’elles ont des aiguillons longs & en grand nombre sur tout le corps, sur les ailes & sur la queue. Toutes les raies ont une taie nommée par les Latins nebula, placée à la paupière inférieure qui peut couvrir l’œil en entier ; elles restent presque toutes dans la fange près des rivages, & elles vivent de petits poissons : la plupart ont la chair dure & de mauvaise odeur.

Raie, pêche de la, voici la manière d’en faire la pêche telle qu’elle se pratique dans le ressort de l’amirauté de Quimper en Bretagne. Cette pêche commence vers Pâque, & finit à la S. Jean, parce qu’alors les Pêcheurs se disposent à faire la pêche de la sardine. Chaque pêcheur fournit un nombre de filets, dont on fait une tissure ou continuité de rets de la longueur de plus de 1800 brasses. Les posteaux (sorte de poisson) se trouvent sur les fonds où le bas du rets reste tendu au moyen des pierres dont il est chargé. Ce poisson, comme les autres, ne recule jamais, mais pousse toujours en avant, quelque résistance qu’il trouve. Les Pêcheurs ne relèvent leurs filets que de deux jours en deux jours, & ils reviennent chez eux dans cet intervalle ; outre les raies, on prend encore des turbots, quelquefois des anges, & souvent des crabes & des homards, ou écrevisses de mer.
On fait sécher les posteaux sans les saler : pour cet effet, on leur ôte les intestins ; & pour les faire sécher plus vite & plus aisément, on les découpe en plusieurs endroits. On laisse entières les petites raies ; on les étend sur la côte pour les faire sécher, évitant que le poisson soit mouillé, car l’eau douce le fait noircir, & le met hors de vente. Ce poisson ainsi préparé ne se vend point au poids, mais au compte. Les marchands l’envoient à Nantes. La consommation s’en fait par les gens de la campagne durant le temps des vendanges. Les marchands de Nantes y vendent le cent de compte de ces raies depuis 70 jusqu’à 80 livres.
On vend séparément les têtes, que l’on nomme goules rondes ; on en fait des paquets de vingt têtes. Cette denrée est fort courue par ceux qui en font usage, & est regardée comme un mets délicat...

Raie bouclée, Raie clouée, Clavelade, raia clavata ; on a donné ces noms à une espèce de raie, parce qu’elle a des aiguillons qui ressemblent à des clous ou à des boucles, la plupart étant courbes & crochus, principalement ceux du milieu du dos, ceux des ailes, & ceux de deux rangées latérales qui sont sur la queue. Ces aiguillons ont pour base des os ronds ; ceux d’une rangée qui est sur le milieu de la queue sont moins forts que ceux des deux rangées latérales ; enfin il s’en trouve plusieurs sur la partie antérieure de la tête. La face supérieure de ce poisson est noire ; sa chair est fort dure... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • animal méditerranéen
  • zoologie

Classification française

  • poisson
  • chondrichthyen
  • sélacien
  • hypotrème
  • rajiforme

Classification scientifique

  • Batoidea
  • Rajiformes

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [08/04/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32043 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 14941 photos ou dessins.