pyrèthres (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Anacyclus pyrethrum
  • Chrysanthemum cinerariaefolium

Etymologie

gr. purethron, de pur, feu

Définition

Fam. des astéracées (Asteraceae, composées). Certains sont insecticides.

Détails

Exemples :
- Anacyclus pyrethrum, pyrèthre d'Afrique, est une astéracée d'Afrique du Nord (cultivée) et d'Asie.
- Chrysanthemum cinerariaefolium, pyrèthre de Dalmacie, dont la fleur fournit un insecticide puissant, la pyréthrine, pas toxique pour les vertébrés homéothermes. Cf  pyrèthre de Dalmacie.
- Tanacetum parthenium, pyrèthre doré, pyrèthre mousse, grande camomille, capitules blancs au centre jaune, plante médicinale.

" PYRETHRE, s. f. (Botan. exot.) On trouve trois racines sous le nom de pyrèthre chez les droguistes ; l’une est de la longueur & de la grosseur du doigt, en dehors d’un noir roussâtre, blanche en dedans, d’un goût très-âcre & très-brûlant, sans odeur : on l’apporte sèche du royaume de Tunis : l’autre est plus petite & moins âcre ; la troisième vient d’Hollande en France.
La première est la racine d’une plante, qui s’appelle chamæmelum specioso flore, radice longâ, fervidâ, D. Schaw. catal. n°. 138. pyrethrum vulgo, & veteribus Arabibus, Guntass, ou buphthalmum creticum, cotulæ facie, flore luteo & albo. Breyn, cent. 1. pag. 150. tab. 72. buphthalmum caulibus simplicissimis, unifloris, foliis pinnato multifidis, Linn. hort. clif. pag. 414. En français pyrèthre, ou racine salivaire. Cette plante, dit Breyn, ressemble à la camomille ; elle a une racine blanche, garnie de plusieurs fibres menues & un peu tortueuses, dont le goût ne se fait pas sentir d’abord, mais qui pique la langue lorsqu’on la mâche un peu longtemps.
Du collet de cette racine sortent des feuilles qui se répandent en rond sur la terre ; elles sont légèrement velues & tout-à-fait semblables à celles de la plante que l’on appelle pyrethrum bellidis store C. B. P. soit par leur grandeur, leur découpure & leur forme. Du milieu de ces feuilles s’élève une tige d’environ une coudée, & quelquefois d’un pied de hauteur, cylindrique, molle, plus ferme en vieillissant, d’un vert blanchâtre, à cause du velu dont elle est couverte. Elle est garnie de feuilles plus petites qui ont encore plus de rapport à celles de la camomille ; mais elles sont plus épaisses & divisées en de petits lobes plus larges. De l’aisselle de ces feuilles sortent des rameaux plus longs que la tige, & en si grande quantité principalement vers la racine, que la plante semble former un buisson épais & arrondi, à cause de la multitude de ses branches, qui se répandent obliquement & se couchent en tous sens.
Les fleurs qui sont environnées d’un calice écailleux, composé de trois rangs de petites écailles vertes & velues, ont assez de ressemblance aux fleurs du buphtalmum des Alpes, si ce n’est que leurs pétales ou demi-fleurons, qui pour l’ordinaire sont au nombre de treize, sont plus larges, plus courts, cannelés & comme plissés, d’un jaune plus clair, surtout lorsqu’ils sont prêts à tomber, & d’un jaune soufré à leur partie inférieure, placés autour d’un plus grand disque, formé de plusieurs fleurons jaunes & un peu creusés dans le milieu.
Les premières fleurs commencent à paraître au mois de Juin sur la tige qui occupe le milieu de la plante ; ensuite d’autres aux extrémités des plus longues branches, & enfin les dernières sur les rameaux latéraux ; de manière qu’en se succédant ainsi, cette plante paraît garnie de fleurs, non seulement tout l’été, mais encore pendant tout l’automne.
Ces fleurs sont suivies d’une grande quantité de graines aplaties, de couleur de pourpre foncé, placées entre des écailles minces, membraneuses, larges, qui deviennent par la suite d’un roux brun, & servent à multiplier cette plante chaque année dans nos jardins.
M. Schaw dit qu’on transporte à Constantinople & au grand Caire une grande quantité de cette racine, & qu’on la confit.

La seconde racine de pyrèthre est celle d’une plante qui se nomme leucanthemum canariense, foliis chrysanthæmi, pyrethri sapore, I. R. H. 493. Chrysanthæmum fruticosum, foliis linearibus, dentato trifidis. Linn. H. cliff. 417. Chamæmelum canariense, ceratophyllum fruticosius, glauco folio crassiore, sapore fervido, magala ab incolis nominatum, Mor. hist. oxon. part. III. pag. 25. Cette racine est blanche, moins grosse & moins charnue, moins brûlante que la pyrèthre ordinaire : elle pousse des tiges ligneuses, épaisses d’un pouce, couvertes d’une écorce blanche, de la hauteur d’une coudée & davantage, partagées en différents rameaux, garnis de feuilles placées sans ordre, semblables à celles de la camomille, mais découpées en lanières plus larges, plus épaisses, plus obtuses, plus écartées, & colorées d’un bleu tirant sur le vert de mer.
Aux extrémités des rameaux naissent de petites tiges nues, qui portent à leur sommet des fleurs composées de demi-fleurons blancs, placés au-tour d’un disque de fleurons jaunes, comme dans la camomille, & renfermées dans un calice écailleux, dont les écailles sont rondes dures & saillantes. Toutes les graines sont aplaties & bordées des deux côtés d’un feuillet tranchant.

Il y a une troisième espèce de pyrèthre, pyrethrum umbelliferum, C. B. P. 148. on la nomme vulgairement en français pied d’Alexandre ; elle nous vient de Hollande ; elle est longue d’un demi-pied, grise-brune à l’extérieur, noire en-dedans, d’un goût chaud & acrimonieux. Ses feuilles sont petites, & ses fleurs naissent par ombelles. Il leur succède des semences rondes & noirâtres. Le goût mordicant de cette pyrèthre fait qu’on la substitue à la tunisienne... (D. J.) " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • botanique
  • pathologie
  • pharmacie

Classification scientifique

  • Asteraceae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [24/10/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32202 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15853 photos ou dessins.