pylore (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • pylori au plur.
  • pylorus

Etymologie

gr. pulen, porte

Définition

Orifice et muscle sphincter (sphincter pylorique) de la fin de l'estomac, avant le duodénum.

Détails

Il est largement ouvert. L'estomac, rempli, se vide rapidement. Opposé à cardia.

" PYLORE, s. m. (Anatomie.) terme grec qui signifie portier ; le pylore est l’orifice inférieur de l’estomac, ou si l’on aime mieux, le cercle charnu de l’orifice inférieur de l’estomac ; c’est un rebord circulaire, large, & peu épais, qui laisse dans le milieu de son contour une ouverture plus ou moins arrondie.
Ce rebord est un repli ou redoublement de deux tuniques internes de l’estomac ; savoir, de la nerveuse & de la veloutée. Il est en partie formé par un paquet circulaire de fibres charnues, immédiatement emboîtées dans la duplicature nerveuse, & distinguées non seulement des autres fibres charnues de l’extrémité de l’estomac, mais aussi de celles du canal intestinal, par un cercle blanchâtre fort délié, qui paraît à travers la tunique externe ou commune, autour de l’union de ces deux parties.
La figure du pylore est comme celle d’un anneau transversalement aplati, dont le bord interne, qui est du côté du centre, est un peu enfoncé, & s’avance dans le canal intestinal en manière d’une espèce d’entonnoir large & tronqué. Il est naturellement plus ou moins plissé vers ce bord interne, à-peu-près comme l’ouverture d’une bourse presque fermée. Tout ceci est fort différent de ce que les figures ordinaires & les préparations sèches représentent : c’est une espèce de sphincter, qui par son action peut rétrécir l’orifice inférieur de l’estomac, mais ne paraît pas pouvoir le rétrécir entièrement.
Il paraît que le pylore sert à retenir & à faire séjourner les aliments, jusqu’à ce qu’ils aient acquis la fluidité suffisante pour passer sans effort par l’ouverture de cet orifice...
La situation presque transversale de l’estomac aide sans doute à y faire séjourner les aliments ; mais André Lacuna paraît avoir remarqué le premier que le pylore est situé un peu au-dessous du fond de l’estomac ; cette situation fait que la partie des aliments qui n’est pas encore bien digérée ne descend pas trop tôt dans les intestins...
On n’éprouve presque jamais de douleurs particulières au pylore... (D. J.) " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • anatomie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [15/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32135 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15586 photos ou dessins.