argile (n. f.)

Bookmark and Share

Autres noms

  • argille (anc.) (n. f.)
  • glaise (n. f.)

Définition

Roche sédimentaire argileuse.
Terre imperméable, composée surtout de silice ou oxyde de silicium et d'alumine ou oxyde d'aluminium. On en fait des poteries, etc.

Détails

" Avis aux potiers de terre. Les argiles.
Lorsque vous trouverez des terres qui deviennent blanches après avoir passé au feu de vos fours, ou qui prennent seulement la couleur rose ou jaune clair, je vous conseille de les faire connaître, soit aux fabricants de faïence, soit aux maîtres de forges ou aux verriers de vos environs ; parce qu'en général ces terres qui blanchissent au feu sont susceptibles de lui résister, et ces argiles sont toujours très précieuses. Il serait donc véritablement malheureux de les laisser ignorer à ceux qui en font de fortes consommations, et qui les font venir à grands frais des provinces éloignées.
La terre à porcelaine ne se trouve point en couches épaisses comme la terre commune dont vous vous servez pour la fabrication de la poterie ; on ne la rencontre que dans les montagnes de granit, en dépôts ou en gros filons mélangés avec deux ou trois autres substances. " (Brard C.P., 1826. Minéralogie populaire ou avis aux cultivateurs et aux artisans... Paris,  Libraire Louis Colas, 32 rue Daupine ed., 1 vol., 102 p., p. 82)

" ARGILLE, argilla, s. f. (Hist. nat. foss.) terre pesante, compacte, grasse, & glissante. L’argille a de la ténacité & de la ductilité lorsqu’elle est humide, mais elle devient dure en séchant, & ce changement de consistance n’en désunit point les parties ; c’est pourquoi cette terre est propre à différents usages. On en fait des vases de toute espèce, des tuiles, des briques, des carreaux, des modèles de sculpture, &c. car on peut lui donner toutes sortes de formes lorsqu’elle est molle, & elle les conserve après avoir été durcie au feu. Dans cet état elle résiste à l’humidité ; & si on pousse le feu à un certain point, on la vitrifie. Il y aurait pour ainsi dire une infinité d’espèces d’argille si on voulait les distinguer par les couleurs ; il y a des argilles blanches, jaunes, grises, rousses, bleues, noires, &c. on en voit qui sont veinées comme les marbres. L’argille se trouve partout, mais à différentes profondeurs ; elle sert de base à la plupart des rochers. C’est une matière des plus abondantes & des plus utiles que nous connaissions. M. de Buffon a prouvé que l’argille forme une des principales couches du globe terrestre, & il a traité cette matière dans toute son étendue... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • chimie
  • géologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [16/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31953 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13943 photos ou dessins.