argent (n. m.)

Bookmark and Share

Autre nom

  • Ag

Anglais

  • silver

Définition

- 1. Corps chimique métallique de numéro atomique Z = 47 et de masse atomique A = 107,8682. Métal précieux de couleur blanche. Certaines monnaies étaient faites en argent. Additif alimentaire, colorant gris.
- 2. vif-argent ou argent vif : Ancien nom du mercure.
- 3. argent fulminant : Ammonium d'argent, qui explose au moindre frottement.

Détails


" L'argent, dont tout le monde connaît le son et la couleur, pèse environ 733 livres le pied cube (366 kilo.) ; sa valeur varie entre 50 et 52 francs le marc ou les huit onces ; il est susceptible d'être laminé et tiré à la filière la plus fine, puisqu'il entre dans la fabrication des tissus conjointement avec l'or et la soie.
On trouve de l'argent tout formé dans la nature, et, dans ce cas, il suffit de le trier et de le fondre pour le verser dans le commerce. Mais cet argent natif n'est point le seul minerai que l'on exploite pour en retirer ce métal précieux ; on le trouve combiné avec le soufre, avec l'antimoine, l'arsenic, etc. Dans ces divers minerais il est à peu près méconnaissable, et il faut être minéralogiste pour le deviner. Je vous dirai même que l'argent natif, qui se présente souvent sous la forme de filaments tordus et contournés, ne jouit point ordinairement du blanc argentin qui nous fait reconnaître l'argent travaillé et poli. C'est assez vous dire combien il faut vous méfier de toutes ces substances brillantes que l'on trouve dans les roches, et que l'on est toujours tenté de prendre pour de l'argent. L'argent natif, le seul que l'on puisse reconnaître quand on n'est point minéralogiste, se laisse limer et couper avec facilité, et se présente alors avec la blancheur et l'éclat qui distinguent ce métal : ainsi toute substance blanche et brillante qui ne se prête point à cette épreuve, et qui ne donne pas ce résultat, n'est point de l'argent. Vous me dispenserez bien de vous dire à quoi sert l'argent ; mais vous apprendrez, probablement avec intérêt, que ce sont toujours les célèbres mines du Nouveau-Monde ou de l'Amérique qui fournissent encore la plus grande masse de celui qui se verse annuellement dans la balance du commerce. Le Mexique par exemple, renferme à lui seul plus de trois mille exploitations établies sur 5 000 filons ou amas de minerais d'argent ; leur produit va toujours en augmentant, et il était il y a quelques années de 126 millions de francs par an. Celles du Pérou rapportaient 11 millions, et l'on a calculé que la seule mine de Potosi, découverte en 1545, a produit jusqu'à nos jours pour 6 milliards d'argent. Après avoir cité de tels résultats, que pourrait-on dire de nos mines européennes, dont la plupart ne produisent que du plomb argentifère, telles que celles de Norvège, de Hongrie, de la Saxe, du Hartz et de la Bohême, que l'on exploite cependant toujours avec succès ?
La loi autorise en France l'alliage de 1/10 de cuivre dans la monnaie d'argent et dans l'orfèvrerie, afin d'en augmenter la dureté. Le contrôle est la garantie qu'il n'en existe pas une plus forte dose que celle autorisée. Quant au plaqué, qui n'est que du cuivre recouvert d'une lame d'argent, on est dans l'usage d'y employer 1/20 en valeur. Ainsi un vase en plaqué qui pèserait 20 kilog. en renfermerait véritablement 1 d'argent. " (Brard C.P., 1826. Minéralogie populaire ou avis aux cultivateurs et aux artisans... Paris,  Libraire Louis Colas, 32 rue Daupine ed., 1 vol., 102 p., p. 55-57)

Sections

  • alimentation
  • chimie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [22/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13967 photos ou dessins.