prurit (n. m.)

Bookmark and Share

Autre nom

  • démangeaison (n. f.)

Anglais

  • itch
  • itchiness
  • itching
  • prurience
  • pruritus

Etymologie

de prurire démanger

Définition

Démangeaison incitant l'animal à se gratter, se frotter, se lécher, etc.

Détails

Le prurit est généralisé ou localisé. Il est très fort dans la gale.

" DEMANGEAISON, s. f. (Physiol. Médecine.) en latin pruritus, en grec ϰνησμός ; sensation si vive & si inquiète dans quelque partie extérieure du corps, qu’elle nous oblige d’y porter la main, pour la faire cesser par un frottement un peu rude & promptement répété.
Il paraît que le prurit consiste dans un léger ébranlement des mamelons nerveux, qui ne cause d’abord que la sensation d’un fourmillement incommode ; qu’on augmente cet ébranlement en frottant ou en grattant la partie dans laquelle on ressent ce fourmillement, cette démangeaison : l’ébranlement des mamelons nerveux devient plus considérable, & produit un des plus grands plaisirs dont nos organes soient susceptibles, un plaisir cependant qui excède le chatouillement, de quelques degrés d’inflammation ou de tension : qu’on se livre à ce plaisir en continuant de se gratter, le nerf devient trop tendu, trop tiraillé, & pour lors le plaisir se change en cuisson, en douleur.
Justifions ce fait par un exemple commun ; par celui de la gale, qui excite un si grand prurit. L’épiderme qu’elle élève, laisse une cavité entr’elle & les papilles : cette cavité se remplit par une sérosité âcre, laquelle irrite un peu les nerfs, & les étend ; il en résulte une démangeaison qui devient bientôt un plaisir si vif qu’il est insupportable, tant le plaisir même est ingrat ! Pour lors, qu’on arrache ou qu’on fatigue trop l’endroit galeux qui démange, en le frottant ou en le grattant rudement, ce qui arrive presque toujours, la trop grande tension spasmodique de quelques petits nerfs, ou leur rupture, cause de l’inflammation, de la cuisson, de la douleur, & jette même quelquefois, suivant sa violence, le patient dans des états qui demandent des remèdes ; tant il est vrai que la douleur & le plaisir se touchent, & que là où finit la sensation du plaisir, là commence celle de la douleur : c’est une vérité physiologique... Art. de M. le Chevalier de Jaucourt. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

" PRURIT, s. m. dans l’économie animale, démangeaison vive causée sur la superficie de la peau. Le prurit est de toutes les sensations la plus gracieuse ; c’est le seul plaisir du corps ; il excède la titillation de quelques degrés de tension, qui dans ce cas est si grande, qu’elle ne peut l’être plus sans déchirer les nerfs. Rien de plus ordinaire que de voir succéder une douleur vive au prurit lorsqu’il s’augmente ; & si on vient à s’écorcher dans l’endroit où il s’excite, on y sent sur-le-champ de la douleur, tant la nature la tient près du plaisir.

Prurit, terme de Chirurgie, démangeaison qu’on sent à la peau à la circonférence des plaies & des ulcères. Le prurit est ordinairement l’effet de petites éruptions érysipélateuses. On donne aussi le nom de prurit à la démangeaison que ressentent les galeux. Voyez Gale.
La transpiration supprimée ou retenue sous les pièces d’appareil dans les fractures, occasionne le prurit ; on y remédie en donnant de l’air à la partie. Voyez Flabellation... (Y) "

Section

  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [09/07/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32077 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15364 photos ou dessins.