prune (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • pruna

Anglais

  • plum

Etymologie

lat. pruna

Définition

Fruit du prunier. Fruit à noyau, lisse et violet foncé.

Détails

Exemple : quetsche.

" PRUNE, s. f. (Jardinage.) fruit à noyau très connu qui vient sur le prunier. Les prunes sont rondes ou oblongues, & quelques-unes sont un peu aplaties. Elles varient pour la grosseur, la forme, la couleur & le goût, selon les différentes espèces de prunier.
On les distingue en trois classes relativement à leurs bonnes, médiocres ou mauvaises qualités : on fait nombre de quinze espèces pour les meilleures ; il y en a peut-être vingt autres sortes qu’on regarde comme médiocres ; tout le reste passe pour mauvais, en ce qui est de les manger crues. Il y en a cependant quelques-unes qui ont leur mérite lorsqu’elles ont passé sur le feu. On fait donc une différence des prunes qui sont bonnes à manger crues, de celles qui sont propres à faire des pruneaux, des compotes & des confitures. La plupart des prunes quittent le noyau quand on les ouvre, mais il y en a quelques-unes qui ne le quittent pas, ce qui est un défaut. Ces fruits ont aussi quelques propriétés pour la Médecine. Voyez Prunier. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • alimentation
  • botanique

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [18/09/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32140 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15729 photos ou dessins.