prépuce (n. m.)

Bookmark and Share

Autres noms

  • fourreau (n. m.)
  • gaine

Anglais

  • prepuce
  • sheath

Etymologie

lat. praepucium

Définition

Expansion des téguments (peau) qui enveloppe le gland ou le pénis au repos et protège la partie libre de la verge

Détails

A l'intérieur, la peau sécrète une matière grasse facilitant la sortie de la verge, le smegma préputial.

" Fourreau, (Manège & Maréchall.) La partie que dans le cheval nous nommons le fourreau, n’est autre chose que l’espèce de gaîne qui en recèle & qui en recouvre le membre. Cette gaîne dont la situation est suffisamment connue, est un prolongement de la peau ; extérieurement elle se présente comme une sorte de poche flottante, d’une consistance très forte & très-épaisse, qui cède sans s’étendre dans le temps de l’érection, & qui paraît ouverte sur le devant lorsque le membre est retiré. Son orifice a la forme d’un bourrelet ; il est garni d’un plus ou grand nombre de rides & de plis différents. C’est sur la portion inférieure de ce même bourrelet, que l’on découvre dans quelques chevaux deux sortes de mamelons assez voisins l’un de l’autre ...
Le fourreau est ordinairement dénué de poil. Comme il est dans la peau du membre une quantité de cryptes folliculeux du genre des glandes sébacées, que dans l’homme nous nommons glandes odoriférantes de Tison, & qui filtrent une humeur grasse & très fétide, dont l’amas & le séjour peut causer des inflammations, il importe extrêmement de laver & de nettoyer avec soin cette poche. Voyez Panser.
Il arrive souvent aussi qu’elle paraît enflée, surtout après que l’animal a séjourné longtemps dans l’écurie : ces sortes d’enflures auxquelles les chevaux entiers sont plus sujets que les chevaux hongres, ne résistent jamais aux bains de rivière, & à un exercice modéré. Ceux qui ne seront point à portée d’avoir recours à ces bains, étuveront fréquemment cette partie avec de l’eau fraîche ; ce qui produira les mêmes effets. (e) " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

" PRÉPUCE, s. m. terme d’Anatomie ; prolongement de la peau du penil, qui couvre le gland ou l’extrémité de la verge. Voyez Pénis & Gland.
Le docteur Drake observe qu’on ne voit dans aucun des ouvrages de la nature autant de variété que dans le prépuce, & que dans les différents hommes, la figure & la proportion en sont toutes différentes.
C’est de-là apparemment qu’est venue la méthode de circoncire, pratiquée si universellement dans tout l’orient, qu’il faut considérer moins comme un acte de religion, que comme un moyen de tenir la partie nette, & d’empêcher les maladies qui naîtraient dans ces pays de la rétention de la mucosité que fournissent les glandes de dessous le prépuce ; & le même auteur ajoute qu’il a vu des orientaux, qui ayant des gros prépuces gonflés, ont été effrayés d’en voir sortir une mucosité, qui ne venait sans doute que de ce qu’il s’en était amassé entre le prépuce & le gland ; & c’est sans doute cet inconvénient entre autres, que le divin législateur des Juifs a eu en vue de prévenir, en faisant une loi de la circoncision. Voyez Circoncision.
La peau du prépuce est double : à l’endroit où la peau interne se joint aux autres parties, il y a plusieurs glandes ovales, ou à-peu-près rondes, placées irrégulièrement autour de l’union du gland avec les corps caverneux, & sur le gland même. Leur usage est de filtrer une liqueur qui rend le mouvement du prépuce sur le gland plus aisé. Quand cette liqueur devient rance par le grand âge, ou en conséquence d’un mal vénérien, elle écorche le gland & le prépuce ; & même quelquefois resserre ce dernier, au point qu’il faut quelquefois y faire une incision pour découvrir le gland. Voyez Phimosis & Paraphimosis... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • anatomie
  • reproduction

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [23/09/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32144 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15746 photos ou dessins.