pou de tête (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Pediculus humanus capitis

Autres noms

  • pou de la tête (n. m.)
  • pou du cheveu (n. m.)

Etymologie

lat. pedis, pou

Définition

(human louse) Fam. des pédiculidés (Pediculidae). Insecte phtiraptère, anoploure. Pou piqueur qui vit dans les cheveux de l'homme, surtout des enfants.

Détails

Il peut transmettre le typhus exanthématique et la fièvre récurrente. Il permet l'évolution du bacille de la peste.

" Le Pou de tête (Pediculus cervicalis Latr.,1803. — Syn. : P. humanus L., I708, pro parle ; P. [humanus capitis] De Geer, 1778 ; P. capitis Nitzsch et Lamk.,1818) est d'un cendré grisâtre, avec l'abdomen à sept segments (cinq stigmates?), un peu plus foncé sur les côtés. Le mâle est long en moyenne de 1,8 mm, large de 0,7 mm ; la femelle est longue de 2,7 mm, large de 1 mm.
Il vit principalement sur la tête des individus malpropres, surtout des enfants et des vieillards ; mais on peut le rencontrer aussi sur les diverses parties du corps, et, comme il passe très facilement d'un sujet à l'autre, les enfants les mieux soignés peuvent en être atteints : presque tous les bébés, dit Fournier, ont eu des Poux de tête...
La femelle pond, dans l'espace de six jours, une cinquantaine d'œufs qu'elle fixe à la base des cheveux. Les petits éclosent au bout de cinq à six jours, et 18 jours après ils sont aptes à se reproduire. D'après ces données, la deuxième génération d'un Pou, survenant au bout de huit semaines environ, représenterait 2 500 individus, et la troisième, après douze semaines, 125 000 ; mais ces calculs sont heureusement trompeurs, car ils ne tiennent pas compte des nombreuses chances de destruction que court la postérité de cette vermine...
La pénétration du rostre des Poux dans le cuir chevelu détermine une irritation qui aboutit à la production de papules ou même de vésico-pustules. Celles-ci présentent l'aspect de pustules d'impétigo ; elles sont souvent mélangées à des excoriations de grattage, et leur exsudation donne lieu à des croûtes qui agglutinent les cheveux. Si cet état persiste, comme il arrive parfois chez les misérables, les cheveux et les croûtes finissent par former une carapace sous laquelle fourmillent les parasites ; dans ces cas, d'ailleurs rares, auxquels on donne le nom de trichoma ou de plique, la tète exhale une odeur fétide et repoussante ; souvent, en outre, les ganglions lymphatiques sont engorgés.
Les Poux de tête peuvent gagner les sourcils, voire la barbe chez des individus qui la laissent pousser très longue...
On sait comment les Singes et les Chiens font la chasse à leurs Poux. Les Singes recherchent volontiers aussi ceux de l'Homme. A Lisbonne, au siècle dernier, certaines gens faisaient métier de louer des Babouins pour débarrasser les pouilleux de leur vermine... " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 825-7)

Sections

  • médecine
  • parasitologie
  • pathologie
  • zoologie

Classification française

  • insecte
  • ptérygote
  • phtiraptère

Classification scientifique

  • Pediculidae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [18/09/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32140 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15729 photos ou dessins.