arbre de Judée (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Cercis siliquastrum

Autres noms

  • arbre de Judas
  • acacia rouge (n. m.)
  • blasinièr
  • gaînier

Anglais

  • Judas tree

Etymologie

lat. cercis, navette de tisserand ; Judas s'y serait pendu et il aurait rougi de honte

Définition

Fam. des fabacées (Fabaceae, légumineuse). H. 3-10 m. Arbre décoratif originaire du Proche-Orient.

Détails

Les feuilles, entières et alternes, sont arrondies, presque circulaires et ressemblent à la monnaie de Jérusalem. Les fleurs papilionacées sont rose-pourpre et sortent avant les feuilles. Le fruit est une gousse. Pl. présente dans la garrigue. Pl. méditerranéenne.

" GAINIER, s. m. siliquastrum, (Bot.) genre de plante à fleur légumineuse, dont les deux pétales latérales sont plus élevées que la pétale supérieure ; la partie inférieure est composée de deux pétales ; il sort du calice un pistil entouré d’étamines qui devient une silique aplatie, membraneuse, & remplie de semences, dont la figure approche de celle d’un rein ; les feuilles de la plante sont alternes. Tournefort, inst. rei herb. (I)...

outre le gaînier ordinaire qu’il suffira de décrire ici ; il est nommé siliquastrum par Tournefort, inst. 647. Boerh. ind. alt. 2. 23, & autres.
Sa racine est grosse, dure, ligneuse, vivace ; elle pousse un tronc qui devient un arbre de moyenne grosseur & grandeur, divisé en branches éloignées les unes des autres, couvertes d’une écorce purpurine noirâtre ; sur ses branches naissent au premier printemps & avant les feuilles, des fleurs légumineuses, belles, agréables, purpurines, amassées plusieurs ensemble, attachées à des courts pédicules noirs. Ses fleurs sont composées de cinq pétales, dont les deux inférieurs surpassent en grandeur les supérieurs, ce qui est le contraire des fleurs légumineuses de plusieurs autres plantes ; leur goût est doux, un peu aigrelet ; ensuite naissent le long des branches des feuilles seules & alternes, rondes comme celles du cabaret, mais beaucoup plus grandes, moins charnues, nerveuses, vertes en-dessus, blanchâtres en-dessous. Quand les fleurs sont passées, il leur succède de longues gousses d’environ six pouces, très aplaties, membraneuses, & en quelque sorte transparentes, purpurines, faites comme des gaînes à couteaux, d’où vient en français le nom de gaînier, qu’on donne à la plante. Ces gousses renferment entre les cosses plusieurs semences, presque ovales, plus grosses que des lentilles, dures, & rougeâtres.
Cet arbre croît dans les pays chauds, en Espagne, en Italie, en Languedoc, en Provence, soit dans les vallées, soit sur les montagnes. Il fleurit en Avril & Mai ; il n’est d’aucun usage en Médecine, mais on le cultive dans les jardins des curieux pour la beauté de ses fleurs ; il réussit par des soins habiles dans les climats tempérés.
Le gaînier d’Amérique donne en Angleterre de très-belles fleurs couleur de rose & en grappes ; il porte ses graines à maturité, & s’élève jusqu’à la hauteur de 20 pieds.
Sa culture n’est pas même difficile ; on le multiplie de graine, qu’on sème sur couche au printemps, dans une terre franche, mêlée d’un peu de fumier chaud ; on couvre la plante avec des paillassons dans les orages pluvieux ; on l’arrose dans les grandes chaleurs : on la transporte l’année suivante dans un bon terrain, où on la laisse pendant quelques années ; on a soin de la nettoyer des mauvaises herbes, & d’amollir la terre avec la bêche, pour que les racines puissent s’étendre ; au bout de quatre à cinq ans que l’arbuste a séjourné dans une bonne pépinière, on le transplante avec précaution, ou dans des bosquets, ou dans des endroits sauvages, parmi les autres arbres qui viennent à la même hauteur que celui-ci. On le place au-devant de ceux qui s’élèvent davantage, & l’on observe dans l’arrangement de ces sortes de plantations une gradation subsistante, dont l’ensemble paraissant en forme d’amphithéâtre, forme un spectacle symétrique qui plaît à la vue. (D. J.) " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • botanique
  • plante méditerranéenne

Classification française

  • fabacée

Classification scientifique

  • Fabaceae

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [22/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13967 photos ou dessins.