pomme de terre (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Solanum tuberosum L.

Autres noms

  • morelle tubéreuse
  • parmentière (n. f.)
  • patate

Anglais

  • potato

Etymologie

lat. solanum, morelle ; lat. tuber, excroissance

Définition

Fam. des solanacées (Solanaceae). Légume à tubercules employé en cuisine, originaire d'Amérique du Sud. Feuilles alternes, composées et velues. Cyme de fleurs : 5P 5S 5E 2C. Baie vert sombre.

Détails

Elle est riche en amidon. C'est un aliment très important, pour l'homme en premier lieu. De l'amidon, de la fécule, de l'alcool en proviennent.
Avec du vert dû à la lumière, ou germés, les tubercules sont toxiques (solanine) : diarrhée, anorexie, coma. Les porcs peuvent s’intoxiquer surtout si les pommes de terre dépassent la moitié de la ration.
Plante médicinale présente en France : cicatrisant, diurétique, émollient.

'' La pomme de terre est cultivée pour ses tubercules, riches en amidon. Ceux-ci sont consommés de différentes manières et subissent parfois des transformations artisanales (par exemple chuno ou moralla dans les Andes) ou industrielles. On en tire de l’amidon, de la fécule, de l’alcool. Différents sous-produits peuvent être utilisés : pulpe, peau… '' (Cirad/Gret/MAE, 2002, ''Mémento de l'Agronome'', 1 692 p., page 854, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Etrangères (+ 2 cdroms))

"Pomme de terre, (Botan.) racine tubéreuse, oblongue, inégalé, quelquefois grosse comme le poing, couverte d’une écorce brune ou rouge, ou noirâtre, blanche en-dedans & bonne à manger ; C’est la racine de l’espèce de solanum, nommée solanum tuberosum esculentum. C. B. P. 167. I. R. H. 149. Ray, Hist. 675.
Cette plante pousse une tige à la hauteur de deux ou trois pieds, & même plus dans les pays chauds, grosse comme le pouce, velue, tachetée de petits points rougeâtres, creuse, cannelée, rameuse, pleine de suc. Ses feuilles sont rangées par paires le long d’une côte, velues, sans queues, entre-mêlées çà & là d’autres petites feuilles arrondies. Ses fleurs sont des rosettes découpées en cinq pointes, soutenues par un calice verdâtre, blanches, avec cinq étamines à fleurs jaunes dans leur milieu ; quand ces fleurs sont passées, il leur succède des fruits ronds, d’un rouge brun dans leur maturité, & plein de suc. Ils contiennent plusieurs semences menues & arrondies, semblables à celles de la morelle ordinaire.
Cette plante, dont la tige périt tous les ans, a été d’abord apportée de Virginie en Angleterre, d’où elle a passé dans les autres contrées de l’Europe. Elle se multiplie considérablement ; & c’est la seule espèce de solanum dont l’usage intérieur soit sans mauvais effet.
Plusieurs Indiens, au rapport d’Acosta, vivent de la racine de cette plante qu’ils font cuire, & qu’ils assaisonnent à leur manière ; lorsqu’ils la veulent conserver du temps, ils la coupent par tranches & la font sécher au soleil. Les Européens la cuisent sous la cendre, en ôtent ensuite la peau & l’assaisonnent ; son goût naturel approche de celui du panais. (D. J.)... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • agropastoralisme
  • alimentation
  • botanique
  • pathologie
  • plante méditerranéenne
  • plante toxique
  • porc, porcin

Classification scientifique

  • Solanaceae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [12/11/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31972 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 14115 photos ou dessins.