arbre (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • tree

Etymologie

lat. arbor

Définition

Végétal ligneux pourvu d'un tronc et d'une cime. Adulte, il peut dépasser 7 m de haut.

Détails

Exemples :
- arbre à feuillage persistant (evergreen),
- arbre généalogique (familly tree),
- arbre de haie (hedgerow tree),
- arbre de haute tige (standard tree),
- arbre de haute futaie (timber tree),
- arbre de vie du cervelet (arbor vitae of cerebellum),
- grands arbres,
- petits arbres,
- arbre généalogique, cf pedigree,
- Buddleja davidii Franchet, arbre aux papillons, cf buddléia de David,
- Pistacia lentiscus L., arbre à mastic, cf lentisque.

" ARBRE, s. m. (Hist. nat. bot.) Les arbres sont les plus élevés, les plus gros et par conséquent les plus apparents de tous les végétaux. Ce sont des plantes ligneuses et durables ; elles n’ont qu’un seul et principal tronc qui s’élève, se divise et s’étend par quantité de branches et de rameaux, dont le volume et l’apparence varient en raison de l’âge, du climat, du terrain, de la culture, et principalement de la nature de chaque arbre...
on aurait pu confondre certaines espèces d’herbes avec les arbres, si on n’était convenu de donner les noms d’arbrisseaux & de sous-arbrisseaux (Voyez Arbrisseau, Sous-Arbrisseau) aux plantes de grandeur & de consistance moyenne entre les herbes & les arbres : cependant il est encore assez difficile de distinguer les arbres des arbrisseaux...
il y a des chênes & des saules nains...
Les arbres qui quittent leurs feuilles sont bien plus nombreux que ceux qui sont toujours verts ; les premiers croissent plus promptement, & se multiplient plus aisément que les autres, parmi lesquels d’ailleurs il ne s’en trouve qu’un très-petit nombre, dont le fruit soit bon à manger...Les arbres des forêts ne sont pas les mêmes partout, le chêne domine plus généralement dans les climats tempérés & dans les terrains plats ; on le trouve aussi dans les coteaux avec le hêtre si le terrain est crétacée ; avec le châtaignier, s’il est sablonneux & humide ; avec le charme, partout où la terre est ferme & le terrain pierreux ; partout où il y a des sources, le frêne vient bien. Les arbres aquatiques tels que le peuplier, l’aune, le saule, &c. se trouvent dans les terrains marécageux ; au contraire les arbres résineux, comme sont les pins, le sapin, le mélèze, &c. sont sur les plus hautes montagnes, &c.
On distingue en général les arbres fruitiers qui portent des fruits à noyau, de ceux dont les fruits n’ont que des pépins...
Les arbres d’ornement servent à former des avenues & des allées auxquelles on emploie plus ordinairement l’orme, le tilleul, le châtaignier, le peuplier, l’épicéa, le platane qui est le plus beau & le plus convenable de tous les arbres pour cet objet. On emploie d’autres arbres à faire des plantations, à garnir des bosquets, à former des portiques, des berceaux, des palissades, & à orner des plates-bandes, des amphithéâtres, des terrasses, &c. Dans tous ces cas la variété du feuillage, des fleurs & des formes que l’on donne aux arbres, plaît aux yeux, & produit un beau spectacle, si tout y est disposé avec goût. (I)... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • agropastoralisme
  • botanique
  • forêt

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [17/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31952 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13946 photos ou dessins.