araignées (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Araneae
  • aranea (lat. sing.)

Autres noms

  • aranées
  • aranéides

Anglais

  • spiders

Etymologie

lat. araneus

Définition

Taxon d' arachnides (Arachnida) : arthropodes aptères à huit longues pattes. Le corps est séparé en 2 parties. Les araignées sont des hologastres dont le céphalothorax et l'abdomen sont reliés par un étroit pédoncule et qui sont pourvus de filières abdominales. Avec leur soie, elles font des fils et une toile très minces. Contrairement aux insectes, elles n'ont pas d'ailes. Elles ont 6 ou 8 yeux en général.
Autres :
- araignée (viande), cf araignée,
- araignée de mer, araignée épineuse, Maia squinado (crabe), cf araignée de mer,
- araignée-loup, cf lycose,
- araignées de mer, araignées épineuses, Maia (crabes), cf araignées de mer,
- araignées d'eau (insectes), cf araignées d'eau,
- araignées jaunes (acariens), cf araignées jaunes,
- araignées rouges; acariens rouges; tétranyques; tétranychidés (acariens), cf araignées rouges.

Détails

Le purin d'ortie les éloigne. On distingue :
- Araneomorphae, aranéomorphes,
- Mesothelae, mésothélées,
- Mygalomorphae, mygalomorphes (mygalomorph spiders).

" ARAIGNÉE, s. f. (Hist. nat. Zoolog.) genre d’insecte dont il y a plusieurs espèces fort différentes les unes des autres : on reconnaît aisément dans le corps d’une araignée la tête, la poitrine, le ventre & les pattes. La tête & la poitrine composent la partie antérieure du corps ; les pattes sont attachées à la poitrine ; & le ventre, qui est la partie postérieure, y tient par un étranglement ou par un anneau fort petit. La tête & la poitrine sont couvertes d’une croûte dure & écailleuse dans la plupart des araignées, & le ventre est toujours enveloppé d’une peau souple ; les pattes sont dures comme la partie antérieure du corps ; le corps est couvert de poils.
Toutes les espèces d’araignées ont plusieurs yeux bien marqués, qui sont tous sans paupière, & couverts d’une croûte dure, polie & transparente. Dans les différentes espèces d’araignées, ces yeux varient pour la grosseur, le nombre & la situation. Elles ont sur le front une espèce de serre ou de tenaille, composée de deux branches un peu plates, couvertes d’une croûte dure, garnies de pointes sur les bords intérieurs ; les branches sont mobiles sur le front, mais elles ne peuvent pas s’approcher au point de faire toucher les deux extrémités l’une contre l’autre ; le petit intervalle qui reste peut être fermé par deux ongles crochus & fort durs, qui sont articulés aux extrémités des branches de la serre : c’est au moyen de cette serre que les araignées saisissent leur proie, qui le trouve alors fort près de la bouche qui est derrière cette serre.
Elles ont toutes huit jambes, articulées comme celles des écrevisses. V. Ecrevisse. Il y a au bout de chaque jambe deux ongles crochus, mobiles, & garnis de dents comme une scie : il y a un troisième ongle crochu, plus petit que les deux premiers, & posé à leur origine ; celui-ci n’est pas garni de dents. On trouve entre les deux grands ongles un paquet que l’on peut comparer à une éponge, qui contient une liqueur visqueuse ; cette sorte de glu retient les araignées contre les corps polis sur lesquels les crochets des pattes n’ont point de prise : cette liqueur tarit avec l’âge. On a observé que les vieilles araignées ne peuvent pas monter contre les corps polis. Outre les huit jambes dont on vient de parler, il y a de plus auprès de la tête deux autres jambes, ou plutôt deux bras ; car elles ne s’en servent pas pour marcher, mais seulement pour manier la proie qu’elles tiennent dans leurs serres...

Les symptômes que cause la piqûre de l’araignée sont un engourdissement dans la partie affectée, un sentiment de froid par tout le corps, qui est bientôt suivi de l’enflure du bas-ventre, de la pâleur du visage, du larmoiement, d’une envie continuelle d’uriner, de convulsions, de sueurs froides. On parvient à la cure par les alexipharmaques ordinaires. On doit laver la partie aussitôt après la piqûre avec de l’eau salée, ou avec une éponge trempée dans du vinaigre chaud, ou dans une décoction de mauve, d’origan, & de thym... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Section

  • zoologie

Classification scientifique

  • Chelicerata
  • Arachnida

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [20/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13964 photos ou dessins.