pleurésie (n. f.)

Bookmark and Share

Autre nom

  • pleurite (n. f.)

Anglais

  • pleuresia
  • pleurisy
  • pleuritis

Définition

Inflammation aiguë ou chronique de la plèvre.

Détails

Elle est souvent consécutive à une pneumonie. Le liquide pleural, peu abondant au début (pleurésie sèche : douleur costale, frottement pleurétique) est dilué par une exsudation : épanchement de liquide dans la cavité pleurale. La fibrine du plasma coagule en fausses membranes jaunes (omelette pleurétique). Le liquide peut se résorber (pleurésie sèche) ou rester important (pleurésie séro-fibrineuse : discordance, matité, souffle pleurétique). Parfois, dans I'empyème ou pyo-thorax, l'épanchement est purulent. Les séquelles sont des adhérences ou symphyses entre les parois pleurales. La pleurésie est presque toujours bilatérale chez le cheval car il existe une communication médiastinale postérieure entre les deux sacs pleuraux. La pleurésie est due surtout à la tuberculose chez les carnivores. Le pronostic est grave.

" PLEURÉSIE, s. f. (Médec.) se divise en vraie & en fausse : la vraie que l’on confond avec la péripneumonie, est une inflammation de la poitrine, qui a pour signes une fièvre aiguë & continue, un pouls dur, une douleur de côté aiguë, inflammatoire, qui augmente beaucoup durant l’inspiration, qui diminue dans l’expiration, une toux sèche continuelle qui cause de grandes douleurs, & qui met le malade en danger d’être suffoqué.
Toutes les parties de la poitrine sont le siège de cette maladie : on la distingue en vraie & en fausse, en sèche & humide. La vraie est celle où la douleur attaque la plèvre & ses expansions qui s’étendent sur le poumon. La fausse est celle où la douleur est plus profonde, & attaque les muscles intercostaux & les parties qui les recouvrent. Si les crachats abondent, on la nomme pleurésie humide ; & pleurésie sèche, si les crachats sortent avec peine.
La pleurésie vient d’ordinaire aux adultes, qui sont d’un tempérament sanguin & qui font beaucoup d’exercice, qui sont exposés alternativement au chaud & au froid. On la nomme idiopathique, lorsqu’elle est produite par le vice local & la surabondance des humeurs ; & symptomatique, lorsqu’elle est la suite d’une maladie inflammatoire, dont la cause & la matière ont été transportées de quelque autre partie sur la poitrine... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2021, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [21/01/2021]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32280 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 16313 photos ou dessins.