pimprenelle (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Sanguisorba minor Scop.

Autres noms

  • armentala
  • petite pimprenelle
  • petite sanguisorbe
  • pimprenelle sanguisorbe

Anglais

  • burnet
  • little burnet
  • pimpernel
  • salad burnet

Etymologie

du lat. piper, poivre ; lat. sanguis, sang et sorbeo, absorber

Définition

Fam. des rosacées (Rosaceae). H. 20-70 cm. Plante herbacée vivace d'Europe, Amérique, Afrique du Nord et Asie, autrefois cultivée. Pas de corolle. Elle est consommée par l'homme ajoutée à la salade.

Détails

Pl. présente dans la garrigue.

Plante médicinale présente en France (racines) : astringente, carminative, diurétique, vulnéraire, etc.

" PIMPRENELLE, s. f. (Hist. nat. Botan.) pimpinella ; genre de plante à fleur monopétale, en forme de rosette, & divisée jusqu’au centre en quatre parties. Cette fleur a plusieurs étamines, ou un pistil frangé. Le calice devient dans la suite un fruit, le plus souvent quadrangulaire & pointu aux deux bouts, qui a tantôt une seule capsule, & tantôt deux, & qui renferme des semences presque toujours oblongues. Tournefort, inst. rei herb.
Tournefort établit douze espèces de ce genre de plante. La plus commune est celle qui est nommée pimpinella sanguisorba, minor, hirsuta & levis, par C. B. P. 160. & dans les I. R. H. 157. en anglais, the common pimpernell, called Burnet saxifrage. Sa racine est ronde, longue, grêle, divisée en plusieurs branches rougeâtres, entre lesquelles on trouve quelquefois de petits grains rouges. Elle pousse plusieurs tiges à la hauteur de plus d’un pied, rougeâtres, anguleuses, rameuses, garnies d’un bout à l’autre de feuilles qui sont arrondies, dentelées en leurs bords, rangées comme par paires le long d’une côte grêle, rougeâtre & velue. Ces tiges soutiennent en leur sommet des têtes rondes comme en peloton, garnies de petites fleurs purpurines formées en rosette, à quatre quartiers, ayant en leur milieu une touffe de longues étamines.
Ces fleurs sont de deux sortes ; les unes stériles qui ont un paquet d’étamines, les autres fertiles qui ont un pistil. Quand les fleurs fertiles sont passées, il leur succède des fruits à quatre angles, ordinairement pointus par les deux bouts, de couleur cendrée dans leur maturité. Ils contiennent quelques semences oblongues, menues, d’un brun roussâtre, d’une saveur astringente & un peu amère, & d’une odeur forte qui n’est pas désagréable.
Cette plante croît naturellement en des lieux incultes, sur les montagnes, les collines & dans les pâturages ; on la cultive dans les jardins potagers, & elle est fort en usage dans les salades. Elle fleurit en graine aux mois de Juin & de Juillet, & est très-vivace. (D. J.)... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • botanique
  • pathologie
  • plante médicinale
  • plante méditerranéenne

Classification scientifique

  • Rosaceae

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [16/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31953 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13943 photos ou dessins.