pie-grièche grise (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Lanius excubitor

Autre nom

  • ageasse (n. f.)

Anglais

  • great grey shrike
  • northern grey shrike

Définition

Fam. des lanidés (Laniidae). Oiseau passereau.
Descr. : L : 24 cm. Le dessus est gris-pâle, le dessous blanc. Une bande noire passe sur l'oeil. Ailes et queue sont noir et blanc. Le bec et les pieds sont noirs.

Détails

Habitat : Elle vit en Europe, Asie, nord de l'Afrique et Amérique du Nord. C'est une migratrice partielle. Elle nidifie en France sauf à l'ouest.
Mœurs : Elle mange de gros insectes, des rongeurs et de petits oiseaux. Elle empale parfois ses proies sur des épines. La femelle pond une fois par an 5-7 œufs blanchâtres, tachés de gris et de brun-rouge, couvés 15-18 jours.

" PIE GRISE, Buff. — Cette espèce passe au printemps et en automne ; mais il en reste, quoique en bien petit nombre, dans le pays pendant toute l'année ; je me suis assuré de ce fait dans ces derniers temps, car j'avais pensé d'abord que cet oiseau n'était que de passage ici.
La Pie-Grièche Grise est répandue en Europe. Elle détruit beaucoup de petits oiseaux qu'elle poursuit au vol, et niche sur les arbres les plus élevés. " (Crespon J., 1844. Faune méridionale ou description de tous les animaux vertébrés vivants et fossiles, sauvages ou domestiques... du Midi de la France. Nîmes, Chez l'auteur ed., 2 vol., 1er vol., 320 p., p. 165)

" Pie Grieche, Matagesse, Matagasse, Pie escraye ou escrayere, Pie ancronelle, Arnéat, Ponchary, grande Pie grieche, Lanler, Lanius cinereus major. Les Fauconniers donnent à cet oiseau le nom de matagesse. Voyez l’explication de ce mot dans Aldr. Cet oiseau est gros comme le merle ordinaire, il pèse trois onces ; il a plus de neuf pouces de longueur depuis la pointe du bec jusqu’à l’extrémité de la queue ; l’envergure est d’environ treize pouces ; le bec a un pouce & demi de longueur ; il est noir & un peu crochu, à l’extrémité ayant deux sortes d’appendices terminés en pointes de chaque côté de la partie supérieure ; la langue est fourchue, hérissée de petits filets sur ses bords, vers la pointe, & sur-tout à la base ; l’impression de la langue est marquée sur le palais par une cavité, au milieu de laquelle il y a une fissure longitudinale ; l’ouverture des narines est ronde, & recouverte par des sortes de poils noirs ; on voit de chaque côté de la tête, une tache ou une ligne noire qui commence auprès de l’ouverture du bec, qui passe sur les yeux, & qui se termine derrière la tête ; la tête, le dos, le croupion, sont de couleur cendrée ; le menton & le ventre sont blancs, la poitrine & le dessous des yeux sont traversés par des lignes de couleur noirâtre ; il y a dix-huit grandes plumes dans les ailes qui ont toutes la pointe blanche, à l’exception des quatre premières ; les bords extérieurs de la seconde & de la troisième sont blancs ; outre cela les premières plumes extérieures commencent à blanchir par le bas, & cette couleur blanche est plus étendue dans les plumes qui suivent, & augmente, de sorte qu’à la dixième plume elle en occupe plus de la moitié ; mais cet espace blanc diminue peu-à-peu dans le bas des plumes suivantes, tandis qu’il remonte jusqu’à la pointe sur le bord intérieur, excepté dans les dernières où il n’y a point de blanc ; la queue est composée de douze plumes ; celles du milieu sont les plus longues ; elles ont quatre pouces & demi, les autres diminuent peu-à-peu de chaque côté jusqu’à la dernière, qui n’a que trois pouces & demi de longueur ; les deux plumes du milieu sont en entier noires à l’exception du bas & du haut, où il y a sur la pointe une petite tache ; cette tache augmente peu-à-peu sur les plumes extérieures de chaque côté ; de sorte que la dernière a du blanc presque sur les deux tiers de sa longueur ; le bord extérieur de cette dernière plume, & de l’avant dernière, est blanc jusqu’au bas, où cette couleur s’étend sur toute la largeur de la plume, comme dans les autres jusqu’à celles du milieu. Willughbi dit, que selon Aldrovande, les quatre plumes du milieu sont noires en entier. Il faut qu’il y ait des variétés dans cet oiseau, ou qu’on confonde différentes espèces ; car la description de Willughbi ne convenait point pour la queue à une pie grièche que j’ai vue, & sur laquelle j’ai fait la description de la queue précédente. Les pattes sont noires ; cet oiseau se nourrit de chenilles, de scarabées & de sauterelles ; on en trouve dans son estomac.
La pie grièche reste sur des arbrisseaux épineux ; elle se perche toujours sur le sommet des branches, & lorsqu’elle est posée elle lève sa queue ; elle niche dans les arbrisseaux, & elle fait son nid avec de la mousse, de la laine, des herbes cotonneuses & du foin, de la dent de lion, &c.
Cet oiseau ne se nourrit pas seulement d’insectes, il mange assez souvent de petits oiseaux, comme des pinçons & des roitelets : on dit qu’il attaque, & même qu’il tue des grives. Nos Fauconniers le dressent pour la chasse des petits oiseaux. Willughbi. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • animal méditerranéen
  • zoologie

Classification française

  • oiseau
  • passériforme
  • lanidé

Classification scientifique

  • Laniidae

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [21/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13964 photos ou dessins.