phytoptes (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • gall mite
  • rust mite

Définition

Acariens de la fam. des ériophyidés (Eriophyidae), agents d'érinoses ou de galles des feuilles de poiriers, pommiers, etc.

Détails

Exemples : - Aceria,
- Eriophyes,
- Phytoptus
.

" Famille des PHYTOPTIDÉS. — Ces Acariens ont le corps allongé, vermiforme, L'abdomen strié en travers et représentant une sorte d'appendice caudal très développé. Ils se distinguent de tous les autres en ce qu'ils ne possèdent, à tous les âges, que deux paires de pattes, formées de cinq articles, et insérées sur le tégument au moyen d'épimères. Les palpes sont triarticulés, libres, les mandibules styliformes. Pas de trachées, pas d'yeux. Génération ovipare.
Les Phytoptidés vivent en parasites sur les plantes, y déterminant des altérations variées, telles que boursouflement des feuilles avec production de poils (érinose, phyllériose), tumeurs ou galles proprement dites (acarocécidies), enroulement, atrophie, déformation des feuilles, bourgeons, rameaux, fruits, etc.
On en distingue aujourd'hui cinq genres: Phytoptus Duj., Cecidophyes Nalepa, Phyllocoptes Nal., Tegonotus Nal., Oxypleurites Nal., qui comprennent déjà un nombre considérable d'espèces. — Nous ne pouvons évidemment songer à signaler toutes les formes qui s'attaquent aux végétaux utiles...
Le Phytopte de la vigne (Phytoptus vitis Landois, 1864) a, comme tous les Phytoptes, le corps cylindrique, lentement atténué en arrière,
et les deux faces dorsale et ventrale de l'abdomen marquées de plis (semi-anneaux) qui se continuent les uns avec les autres, de sorte qu'elles en possèdent exactement le même nombre. Il existe à la surface du corps un certain nombre de soies dont la disposition est caractéristique. Le quatrième article des pattes est à peu près aussi long que le cinquième ou tarse, qui porte un seul ongle courbé et se termine par un cirre penné à 5 paires de barbules, un peu plus court que l'ongle.
Le Phytopte de la vigne attaque très généralement la face inférieure des feuilles, où il provoque la formation de poils ou trichomes blanchâtres, puis roussâtres, allongés, comprimés ou subcylindriques, simples ou peu ramifiés, obtus à l'extrémité, contournés et feutrés... " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 632)

Sections

  • parasitologie
  • pathologie
  • zoologie

Classification scientifique

  • Eriophyidae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [09/04/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32045 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 14952 photos ou dessins.