aprons (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Zingel

Etymologie

asper, apron : de la rudesse de ses mâchoires & de ses écailles

Définition

Espèces de la fam. des percidés (Percidae). Poissons d'eau douce voisins des perches. Corps allongé. La mâchoire supérieure s'avance en forme de nez arrondi. Deux dorsales, la première épineuse.

Détails

Exemples :
- Zingel asperPerca asper, Aspro vulgaris, apron, apron commun, apron du Rhône, asper (Rhone streber), L. 15- 22 cm, brun clair ou grisé, bassin du Rhône,
- Zingel balcanicus, Zingel streber balcanicus,
- Zingel streber, streber (Danube streber), L. 15- 20 cm, à longue queue fine, brun jaune, bassin du Danube,
- Zingel zingel, apron du Danube, zingel (zingel, common zingel), L. max. 50 cm ; il vit en eau douce, dans le fond de rivières froides et rapides des bassins du Danube, du Dnestr et du Prut ; poisson comestible par l'homme, commercialisé.

" L'Apron [apron commun, apron du Rhône] a été connu de Linné, sous le nom de Perça asper. Ce poisson, qui tient des Perches, vit dans le Rhône et à l'embouchure de ses affluents. On le trouve aussi en côtoyant la Volga. Sa chair est très estimée. Autrefois on voyait ce petit poisson dans le Vistre. " (Crespon J., 1844. Faune méridionale ou description de tous les animaux vertébrés vivants et fossiles, sauvages ou domestiques... du Midi de la France. Nîmes, Chez l'auteur éd., 2 vol., 2e vol., 360 p., p. 278)

" APRON, asper, (Hist. nat. Zoolog.) poisson de rivière assez ressemblant au goujon ; cependant sa tête est plus large ; elle est terminée en pointe ; sa bouche est de moyenne grandeur ; les mâchoires au lieu d’être garnies de dents, sont raboteuses ; il a des trous devant les yeux. Ce poisson est de couleur rousse & marqué de larges taches noires qui traversent le ventre & le dos obliquement : il a deux nageoires auprès des ouïes & sous le ventre, deux autres sur le dos assez éloignées l’une de l’autre. On le trouve dans le Rhône, sur-tout entre Lyon & Vienne : on a crû qu’il vivait d’or, parce qu’il avale avec le gravier les paillettes d’or qui s’y rencontrent ; sa chair est plus dure que celle du goujon. Rondelet. (I)

ASPER, (Hist. nat.) petit poisson de rivière qu’on trouve ordinairement dans le Rhône. Il est nommé asper, de la rudesse de ses mâchoires & de ses écailles. Il a la tête assez large & pointue, & la gueule médiocre : il n’a point de dents, mais ses mâchoires sont âpres au toucher : il est rougeâtre & parsemé de taches noires. On le mange, & sa chair passe pour apéritive. Il passe pour avoir la vertu d’attirer le poisson. On donne à ceux qui demandent de son huile celle d’orfraie ou de bouis, ou quelque autre huile fétide. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • animal méditerranéen
  • zoologie

Classification française

  • percidés

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [20/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13964 photos ou dessins.