pharmacie (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • pharmacy

Etymologie

gr. pharmakon, remède

Définition

- 1. Science des médicaments.
- 2. Lieu de vente des médicaments.
- 3. Dépôt ou collection de médicaments. Cf médicament

Détails

Exemples :
- pharmacie galénique,
- trousse de pharmacie.

" PHARMACIE, s. f. (Ordre encyclop.) La Pharmacie est la science ou l’art de recueillir, conserver, préparer & mêler certaines matières pour en former des médicaments efficaces & agréables. Il est déjà clair par cette définition, que la Pharmacie peut être divisée en quatre branches ou parties principales. La recette ou choix, electio, la conservation, la préparation, & le mélange ou composition...
Il ne nous reste ici qu’à présenter un tableau abrégé de ces sujets, de ces opérations, de ces instruments, de ces produits, & à proposer quelques notions générales sur l’essence même de l’art...
Les sujets pharmaceutiques sont toutes les substances naturelles simples, des trois règnes, & un grand nombre de produits chimiques, dans lesquels les hommes ont découvert des vertus médicamenteuses. Ils sont tous compris sous le nom de matière médicale. Les opérations pharmaceutiques ont toutes pour objet, de préparer ces divers corps, de manière qu’ils deviennent des remèdes efficaces, mais à un certain degré déterminé, & aussi agréables qu’il est possible...
Les remèdes magistraux liquides, sont la décoction, l’infusion, qu’on appelle theiforme, lorsqu’elle est courte, & qu’on emploie l’eau bouillante, la macération, appelée plus communément infusion à froid, le julep, l’émulsion, la potion, la tisane, la mixture, le gargarisme, le collyre, le clystère, l’injection, la fomentation, l’embrocation, l’épithème liquide, le bain, le demi-bain, l’incessus, le vin & les vinaigres médicamenteux magistraux.
Les remèdes officinaux liquides, sont les vins & les vinaigres médicamenteux, les teintures, les élixirs, les baumes, les sirops, les loochs, les huiles par infusion & décoction, les eaux distillées composées, les esprits distillés composés, les esprits volatils aromatiques huileux.
Les remèdes mous sont pareillement divisés en magistraux & officinaux. Les premiers sont les gelées, les opiates magistrales, les cataplasmes. Les seconds sont les électuaires mols, les conserves molles, les extraits composés, les miels médicamenteux, les liniments, onguents & cérats, les emplâtres.
Les remèdes secs ou solides, ... sont essentiellement officinaux. Ce sont les poudres, les espèces, les bols, les tablettes, les trochisques, les conserves solides, les pilules...  " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • pathologie
  • pharmacie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [06/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32128 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15528 photos ou dessins.