appareil uro-génital (n. m.)

Bookmark and Share

Autre nom

  • système uro-génital

Définition

Ensemble qui comprend deux appareils très liés dans leur développement embryonnaire et aux voies d'excrétion en partie communes, l'appareil urinaire et l'appareil génital.

Détails

" Les organes d'excrétion urinaire [des Vertébrés] passent par deux états successifs chez les Vertébrés inférieurs, par trois états chez les Allantoïdiens. — 1° Le rein précurseur, rein céphalique ou pronéphros est un appareil très simple, qui rappelle celui des Vers ; il persiste toute la vie chez quelques Poissons (Fierasfer), mais n'apparaît d'ordinaire que comme organe transitoire. Il est représenté par deux canaux dits segmentaires, qui communiquent à leur extrémité et sur les côtés, par l'intermédiaire de tubes à pavillons ciliés, avec la cavité générale, et qui s'ouvrent en arrière dans le cloaque ; chacun de ces tubes reçoit une artériole qui s'y pelotonne en un glomérule de Malpighi. — 2° Ce pronéphros est remplacé de bonne heure par le rein primitif, corps de Wolff ou mésonéphros, qui persiste toute la vie chez les Poissons et les Batraciens, mais doit être lui-même remplacé par un rein définitif chez les Vertébrés supérieurs. Les canaux segmentaires du rein précurseur ont seuls été conservés ; ils reçoivent de nouveaux tubes segmentaires à pavillons vibratiles encore ouverts dans le cœlome, tubes pourvus chacun d'un cul-de-sac qui recouvre (capsule de Bowman) un glomérule de Malpighi. Ces canaux segmentaires font ainsi toujours communiquer la cavité générale avec l'extérieur ; mais, chez les Sélaciens et les Batraciens, ils se divisent en deux canaux parallèles : le canal de Wolff, uretère primitif, qui conduit aussi le sperme, et le canal de Müller, rudimentaire chez le mâle, mais servant d'oviducte chez la femelle. — 3° Chez les Vertébrés allantoïdiens, le mésonéphros a perdu sa fonction urinaire et ne sert plus qu'à l'évacuation des produits sexuels. Les canaux de Wolff deviennent les conduits sexuels du mâle, tandis que les canaux de Millier conservent leur qualité de conduits vecteurs femelles ou oviductes, en s'ouvrant dans la cavité générale par un pavillon. Mais il se développe un appareil urinaire nouveau, le rein définitif ou métanéphros, sans rapports avec l'appareil génital. On le voit apparaître comme un diverticule latéral (uretère) du canal de Wolff, se divisant en tubes (canalicules urinifères) pourvus de glomérules de Malpighi. Les uretères peuvent déboucher séparément à l'extérieur ; mais, le plus souvent, ils se réunissent au préalable ou même s'ouvrent dans un réservoir spécial (vessie urinaire). " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 945)

Section

  • anatomie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [19/02/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32034 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 14649 photos ou dessins.