péristaltisme (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • peristalsis
  • peristaltism

Définition

Contractions involontaires d'un organe creux (œsophage, estomac, intestins, uretères, utérus, canaux évacuateurs de certaines glandes comme le foie et le pancréas) dans le but de faire cheminer son contenu jusqu'à sa terminaison.

Détails

Le péristaltisme du tube digestif (mouvements péristaltiques) tend à acheminer lentement les aliments ou bol alimentaire dans le sens bouche anus.

" PERISTALTIQUE, mouvement, (Physiolog.) le mouvement péristaltique ou vermiculaire des intestins, est la contraction & le relâchement alternatif des intestins, lesquels s’étrécissant successivement, poussent en avant le chyle qui y coule entre les rides des fibres intestinales.
...La coction des aliments & leur assimilation, requièrent ce mouvement auquel les tuniques des intestins, l’impulsion du cœur, du diaphragme, des muscles du bas-ventre, coopèrent de leur côté...
L’action par laquelle les intestins prennent une figure propre à faire que la compression des muscles puisse servir à l’expression du chyle qu’ils contiennent, est visible dans l’ouverture des animaux vivants, où l’on observe ce mouvement qui représente assez bien celui d’un ver de terre, lequel pour ramper, se resserre, rentre en lui-même, & s’allonge successivement pour sa progression.
La structure des intestins est tout-à-fait commode pour cette action, étant garnie en-dedans d’un très grand nombre de feuillets posés transversalement ; de plus, la largeur de ces feuillets va en se rétrécissant vers chaque bout, pour donner le passage au chyle.
Les intestins ont encore une puissance de se plisser, qu’ils exercent en deux manières. La première, est par le moyen de la membrane du mésentère à laquelle ils sont attachés, qui les oblige en les accourcissant, à se plisser comme une fraise. La seconde, est par le moyen de leurs fibres, lesquelles étant presque toutes circulaires, sont très-propres à produire tout ce qui est nécessaire pour le froncement d’une membrane dont une cavité est composée ; & c’est à l’accourcissement successif de ces fibres qu’il faut attribuer toutes les actions du mouvement des intestins ; car lorsqu’elles se rétrécissent successivement, elles produisent l’impulsion de ce qui est contenu dans les intestins.
Voilà l’exécution du mouvement péristaltique, qui est naturellement tranquille, doux, & comme un mouvement d’ondulation...
Au reste, ce mouvement ne cesse jamais durant la vie, & même subsiste encore pendant quelques moments après la mort... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • physiologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [02/06/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32063 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15237 photos ou dessins.