pectoral (adj.)

Bookmark and Share

Anglais

  • pectoral

Etymologie

lat. pectus, pectoris, poitrine

Définition

Relatif à la poitrine.

Détails

Exemple : les muscles pectoraux, du thorax.

" Oiseaux ... Relativement aux muscles, nous avons à signaler tout d'abord le développement considérable des pectoraux, qui sont les moteurs de l'aile, et qui trouvent sur le bréchet une large surface d' implantation. " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 1019)

" PECTORAL, en Anatomie ; est le nom de deux muscles, dont l’un s’appelle le grand pectoral, & l’autre le petit pectoral.
Le grand pectoral occupe presque toute la partie antérieure de la poitrine ; il est charnu & demi-circulaire, & il vient de la clavicule, du sternum & des cartilages de six ou sept côtes supérieures, & recouvrant une grande partie de la poitrine, il va s’insérer par un tendon court, mais fort & large à la ligne saillante qui répond à la grosse tubérosité de l’humérus, entre le biceps & le deltoïde... Les Naturalistes observent une manifestation particulière de la providence, par rapport à la grandeur & à la force du muscle pectoral en différents animaux. C’est par l’action de ce muscle que se fait principalement le vol des oiseaux ; c’est pourquoi il est beaucoup plus large & plus fort dans les oiseaux que dans tous les autres animaux, qui ne sont pas faits pour voler.  Borelli observe que dans l’homme les muscles pectoraux égalent à peine la cinquantième ou la soixante-dixième partie de tous les autres muscles ; mais dans les oiseaux, ils sont très-grands ; par leur étendue & par leur pesanteur, ils égalent ou même ils surpassent tous les autres muscles de l’oiseau pris ensemble.
Le petit pectoral vient de la seconde, troisième, quatrième, cinquième des vraies côtes, & s’attache à l’apophyse coracoïde de l’omoplate.

Pectoral, se dit en matière médicale, des médicaments qui sont salutaires dans les maladies de la poitrine, & ces remèdes sont ou atténuants & expectorants dans l’épaississement du sang des vaisseaux pulmonaires & de l’humeur bronchiale, ou épaississants & incrassants dans l’acrimonie de ces mêmes fluides. Voyez Béchiques.
On nomme pectorale toute composition qui est faite de remèdes pectoraux ; ainsi l’on dit, apozème pectoral, julep pectoral, looch pectoral, potion pectorale. Voyez Béchique, Rhume & Toux " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • anatomie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2021, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [26/01/2021]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32283 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 16342 photos ou dessins.