parthénogenèse (n. f.)

Bookmark and Share

Autres noms

  • développement parthénogénétique
  • gynogenèse
  • reproduction virginale (n. f.)

Anglais

  • parthenogenesis
  • parthenogenetic development

Etymologie

gr. parthénos, vierge, jeune fille ; et genesis, naissance

Définition

Reproduction, sans fécondation par le mâle avec développement d'un individu à partir d'un ovule non fécondé (reproduction asexuée) dans une espèce où existent les deux sexes. Les animaux issus de la parthénogenèse sont parfaitement viables.

Détails

Exemples : Chez les pucerons, la parthénogénèse thélytoque donne des femelles. Les génération parthénogénétiques alternent avec les générations issues de fécondation. Chez divers hyménoptères, comme l'abeille, la parthénogenèse arrhénotoque donne des mâles et les femelles sont issues d'oeufs fécondés. Autres exemples : rotifères, quelques groupes de mollusques, dindon.

"Parthénogenèse. — Cette expression (parthenos, vierge; genesis, naissance) s'applique à un singulier phénomène caractérisé par ce fait, qu'un être né d'un ovule donne naissance à d'autres êtres sans avoir été fécondé. La parthénogenèse, encore appelée reproduction virginale, a été observée en premier lieu par Bonnet sur les Pucerons. Comme nous le verrons plus loin, en effet, les Aphis nés au printemps d'un œuf qui a passé l'hiver sont aptères et. vivipares : tous sont pourvus d'un organe analogue à un ovaire (pseudovaire), mais sans réceptacle séminal, et donnent naissance, en dehors de tout accouplement, à des individus également vivipares. Une série de générations semblables se succèdent pendant l'été, et à l'automne seulement, on voit apparaître des mâles et des femelles ailés : l'accouplement t'effectue alors, et les femelles pondent des œufs d'où sortiront, au printemps suivant, des individus aptères et vivipares. Chez les Abeilles, les oeufs que pond la reine donnent toujours des mâles lorsqu'ils n'ont pas été fécondés...
Lorsque la parthénogenèse se rencontre chez des larves, on lui donne le nom de pédogenèse ; un remarquable exemple de ce genre est fourni par certaines Cécidomies (Miastor). " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 24)

Section

  • reproduction

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [06/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32128 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15528 photos ou dessins.