apidés (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Apidae

Autre nom

  • méllifères (n. m.)

Anglais

  • Apidae
  • bumble bees and honey bees
  • mellifera
  • true bees

Etymologie

lat. apis, abeille

Définition

Famille d'insectes... hyménoptères apocrites aculéates apoïdes. L. max. 3 cm. Insectes hyménoptères dont le type est l'abeille. Ils ont des ailes non repliées dans le sens de la longueur comme les vespidés. Le métatarse est élargi. Ce sont des abeilles à langue longue, solitaires ou sociales.
Ne pas confondre avec aphidés. Env. 1 000 espèces.

Détails

Exemples :
- Anthidiellum strigatum,
- Anthidium, anthidies, cf anthidies,
- Anthophora, anthophores, abeilles fouisseuses, cf abeilles fouisseuses,
- Apis, abeilles vraies, dont abeille domestique,
- Bombus, bourdons,
- Coelioxys, coelioxyx, abeilles-coucous, cf coelioxyx,
- Colletes,
collètes, cf collètes,
- Dasypoda, mélittinés,
- Epeolus variegatus,
- Eucera tuberculata,

- Halictus, halictes, abeilles sociales sauvages,
- Heriades truncorum,
- Hoplitis,
- Lassioglossum pauxillum,
- Macropis europaea,
mélittinés,
- Melecta luctuosa,
- Melitta,
mélittes,
- Osmia, osmies, cf osmies,
- Nomada, abeilles-coucous,
- Panurgus,
- Psithyrus,
psithyres, bourdons parasites,
- Stelis punctulatissima,
- Tachusa byssina,
- Xylocopa violacea,
l'abeille charpentière, une abeille solitaire.

" Les APIDÉS ou Abeilles sont faciles à distinguer des Guêpes : leur corps est presque toujours velu ; leurs ailes antérieures sont étendues et non pliées pendant le repos ; les pattes postérieures des femelles ont en général la jambe et le tarse élargis et conformés pour la récolte du pollen. Presque tous construisent des nids, et nourrissent leurs larves non seulement avec ce pollen, mais aussi avec du miel, ce qui les fait appeler quelquefois Mellifères. Comme chez les Vespidés, il en est qui vivent solitaires, d'autres qui forment des sociétés.
Les APIDÉS SOLITAIRES vivent par groupes qui ne comprennent que deux sortes d'individus, des mâles et des femelles. Ils ne produisent pas de cire. Les uns (Apidés parasites ou Nomadinés), dépourvus de poils collecteurs du pollen, déposent leurs œufs dans les cellules d'espèces voisines, auxquelles elles ressemblent le plus souvent (mimétisme), et leurs larves se nourrissent aux dépens de la provision qui s'y trouve amassée : Nomada, Melecta, etc.
Les autres ont les poils collecteurs diversement répartis, et sont divisés d'après cela en trois groupes. — Chez les Gastroléginés, c'est l'abdomen qui porte des poils courts, propres à brosser et à retenir le pollen : Chalicodoma, Osmia, Megachile. — Les Mériléginés ont l'appareil collecteur reporté sur la cuisse, la hanche et les côtés de l'abdomen : Andrena, Halyctus, Colletes. — Enfin, les Podiléginés ont la jambe et le tarse élargis, surtout aux pattes postérieures, et disposés à peu près comme chez les Abeilles sociales, sauf l'absence de la pince tibio-tarsienne : Anthophora, Eucera, Xylocopa.
Les APIDÉS SOCIAUX comprennent trois sortes d'individus, tous ailés : mâles, femelles et ouvrières ou femelles avortées. Ces dernières ont le tibia des pattes postérieures élargi en triangle allongé (palette), et creusé, sur sa face externe, d'une faible cavité nommée corbeille, destinée à loger une boulette de pollen que retiennent de longs poils implantés sur les bords et constituant le râteau. Le premier article du tarse, très développé (pièce carrée), est muni à sa face interne de rangées transversales de poils courts formant une sorte de crosse qui sert à rassembler le pollen. De plus, ce premier article du tarse est articulé avec l'angle interne du bord inférieur de la jambe, de manière à former avec celle-ci une pince destinée à saisir les lamelles de cire qui exsudent sous l'abdomen.
Les sociétés formées par ces Hyménoptères sont parfois limitées à une année, et d'autres fois ont une durée indéfinie. Les sociétaires annuels constituent la tribu des Bombinés ; les sociétaires pérennes sont représentés par les Méliponinés et les Apinés. " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 865-6)

Sections

  • abeille
  • zoologie

Classification française

  • insecte
  • ptérygote
  • hyménoptère

Classification scientifique

  • Apocrita
  • Aculeata
  • Apoidea

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [08/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32131 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15540 photos ou dessins.