parc (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • fold
  • pen

Etymologie

bas lat. parricus, enclos

Définition

- 1. Enceinte fermée contenant des animaux non attachés.
- 2. Ensemble de tables à huîtres ou à moules.
- 3. Jardin d'agrément.

Détails

Exemples :
- parc à bestiaux, périmètre, enclos, parcelle (paddock), terrain enclos où sont mis des animaux ;
- parc à gibier (wildlife park),
- parc à huîtres,
- parc à moutons (sheepfold, sheep pen), enceintes mobiles (hurdling), faciles à déplacer, dans lesquelles les moutons passent la nuit ou pâturent ;
- parc animalier, cf parc animalier,
- parc de contention (holding ground) ;
- parc de triage (sheep race, cattle race, etc.) ;
- parc de vaccination (vaccination pen, vaccination yard),
- parc ornithologique, parc animalier pour oiseaux,
- parc zoologique, cf zoo.

" Parc de moutons, (Agricult.) palissade mobile qu’on fait dans les champs pour enfermer les moutons qu’on mène paître en été, dans les lieux éloignés où ils passent la nuit. Les bergers changent leur parc de temps en temps pour fumer les terres l’une après l’autre. Les loups n’attaquent pas les moutons dans leur parc, à cause des chiens qui les gardent.
On parque pour engraisser la terre, sur laquelle on met le parc, soit terre labourable, verger, pâtis, ou même prairie, quand elle n’est point marécageuse. Le fumier de mouton communique à la terre des sels de fécondité qui la ranime, & les brebis qui ne parquent que pendant des nuits douces, ne se trouvent que mieux du changement de gîte.
Ce parc, dans lequel on fait coucher les bêtes à laine, n’est autre chose qu’un carré grand à proportion du nombre des bêtes, qu’on y enferme dans des grandes claies de bois posées contre des pieux, & soutenues en-dehors par des piquets...

Parcs, bas-parcs, que l’on appelle aussi tournées, fourées, fouresses, courtines, venets ; termes de pêcherie, sont des enceintes de filets de la forme du fer à cheval, tendus sur des pieux enfoncés dans le sable ; l’ouverture du fer à cheval est tournée vers la terre, la convexité vers la mer...
On prend dans ces pêcheries toutes sortes de poissons, même les plus grands. Il ne faut pas que les filets, ni la chasse qui forment l’enceinte aient des mailles trop petites ; sans quoi ce sera la perte d’une quantité infinie de petits poissons, à moins qu’ils n’aient une issue par le clayonnage, ou par une ouverture pratiquée au fond du parc. Les filets doivent avoir quinze lignes par le haut, & onze à douze lignes par le bas ; la chasse, quinze lignes tant en haut qu’en bas.

Les parcs aux huitres, sont des claies posées horizontalement sur des tréteaux & entourées de clayonnages, sur lesquelles on les laisse dégorger après la pêche... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • agropastoralisme
  • logement
  • mouton
  • zootechnie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [07/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32129 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15535 photos ou dessins.