parasite (adj.)

Bookmark and Share

Anglais

  • parasite

Etymologie

gr. parasitos, lat. parasitus, de para, à côté et sitos, blé, aliment : qui mange à côté des autres

Définition

Organisme qui vit aux dépens d'un autre être vivant, l'hôte ; symbiose où l'un des organismes profite de l'autre et lui nuit, mais en général sans le tuer.

Détails

On peut le considérer comme un cas limite de prédation où le prédateur est devenu plus petit que sa proie et où la mort éventuelle est très lente. Le parasite peut exercer des actions mécaniques (obstruction, compression, perforation, œdème de l'inflammation), spoliatrices (d'où anémie) et toxiques (troubles nerveux, hépatite). On distingue les parasites obligatoires ou parasites stricts (obligate parasite) qui ne peuvent vivre que par parasitisme, les parasites facultatifs (facultative parasite) qui peuvent soit être parasites, soit être libres, et les parasites accidentels qui ne sont parasites que occasionnellement. Un parasite est aussi permanent ou temporaire, stationnaire ou intermittent. Certains parasites sont très spécifiques à un hôte donné, d'autres sont ubiquistes. Certains sont monophages, d'autres polyphages. Ex. de plantes parasites d'autres plantes : les orobanches.

" Parasitisme. — Le but du parasite est évidemment le même que celui du prédateur, mais les moyens employés sont différents. La concurrence vitale ne se montre plus, dans le parasitisme, avec le même caractère de brutalité ; elle affecte des allures beaucoup moins violentes. D'emblée, le carnassier tue sa proie ; le parasite, souvent trop petit ou trop faible, se contente de l'attaquer lorsqu'il est poussé par la faim. Ainsi font les Taons, les Puces, les Sangsues. Ou bien ce parasite s'installe à demeure sur sa victime et y développe sa progéniture, comme il arrive pour les Acariens psoriques et beaucoup de Vers intestinaux... le parasitisme présente des formes très variées. Mais nous pouvons dès maintenant faire ressortir ce principe général, que le parasite n'a pas intérêt à tuer sa victime ; il faut au contraire, pour assurer sa propre existence que la vie de son hôte soit sauve : selon la pittoresque expression de Van Beneden, il "pratique le précepte de ne pas tuer la poule pour avoir les œufs"... " (Raillet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 62-63)

" Parasites, ou Plantes parasites, en Botanique, ce sont des espèces de plantes nuisibles qui croissent sur les arbres, ainsi appelées parce qu’elles vivent & se nourrissent aux dépens des autres... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • biologie
  • parasitologie
  • pathologie
  • zoologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [16/06/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13733 photos ou dessins.