opossums (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Didelphidae

Autres noms

  • didelphidés (n. m.)
  • opossums d'Amérique (n. m.)
  • pédimanes
  • sarigues (n. f.)

Définition

Fam. de l'ordre des Didelphimorphia de la sous-classe des marsupiaux (Metatheria). Famille de mammifères marsupiaux d'Amérique. L. 7-45 cm. Ils ressemblent à des souris. La tête est pointue. Les oreilles sont moyennes ou petites. Le pouce des pieds (membres postérieurs) est opposable aux autres doigts (pédimanes). Souvent, la queue est plus longue que le corps. Ils grimpent aux arbres et s'accrochent avec leur longue queue. La gestation est courte (13 jours). Le jeune est autonome vers 3 ou 4 mois.
- Les phalangers sont appelés opossums d'Australie. cf phalangers

Détails

On distingue :
-a. la sous-fam. des didelphinés, avec :
- Chironectes minimus, yapock (water opossum), adapté à l'eau,
- Didelphis albiventris (white-eared opossum),
- Didelphis aurita (big-eared opossum),
- Didelphis marsupialis Linné, 1758, opossum commun (southern opossum),
- Didelphis virginiana Kerr, 1792, opossum de Virginie, sarigue (North American opossum),
- Gracilinanus microtarsus (Brazilian gracile mouse opossum),
- Lestodelphys halli (Patagonian opossum),
- Lutreolina crassicaudata, opossum à grosse queue (thick-tailed opossum),
- Marmosa formosa, sarigue-souris, souris-opossum,
- Marmosa lepida (little rufous mouse opossum),
- Marmosa murina (Linné, 1758), souris-opossum, opposum murin (murine mouse opossum), L. corps 10-15 cm, queue 10-20 cm,
- Marmosa robinsoni (Robinson's mouse opossum),
- Marmosops dorothea (Dorothy's slender mouse opossum),
- Marmosops impavidus (Andean slender mouse opossum),
- Marmosops noctivagus (white-bellied slender mouse opossum),
- Marmosops parvidens (delicate slender mouse opossum),
- Metachirops opossum (Linné, 1758), quatre-œil (brown four-eyed opossum),
- Metachirus nudicaudatus, oppossum à queue de rat,
- Micoureus demerarae (long-furred woolly mouse opossum),
- Monodelphis domestica (Wagner, 1942), opossum-soricidé commun, opossum-musaraigne commun (South American short-tailed grey opossum), extermine rongeurs et insectes.
-b. la sous-fam. des caluromyinés, opossums laineux avec :
- Caluromys lanatus, Caluromys laniger, opossum laineux (western woolly opossum), L. 20-30 cm,
- Caluromys philander (Linné, 1758), opossum laineux jaune (bare-tailed woolly opossum),
- Caluromysiops irrupta (black-shouldered opossum),
- Glironia venusa Thomas, 1912, opossum à queue touffue (bushy-tailed opossum).

" PHILANDRE, PHILANDER, OPOSSUM, s. m. (Zoologie.) animal très-remarquable d’Amérique. Il a été fort mal décrit par divers auteurs sous le nom de maritacaca, carigoi, opoza, caregueia, jupatuma, tlaquatzin, sarigoi, semi vulpa, marsupiale, &c.
C’est un animal de la grosseur d’un gros chat. Sa tête est faite comme celle d’un renard. Il a le nés pointu, & la mâchoire supérieure plus longue que l’inférieure. Ses dents sont petites, mais semblables à celles du renard, excepté qu’il en a deux grandes comme le lièvre au haut du museau ; ses yeux sont petits, ronds, & pleins de vivacité. Ses oreilles sont grandes, lisses, douces, droites, comme celles du renard, minces, & comme transparentes. Il a comme le chat des moustaches noires, & d’autres poils de même espèce sur la face & au-dessus des yeux ; sa queue est ronde & d’un pied de long, pleine de poil à son insertion ; ensuite toute chauve, de couleur en partie noire, & en partie d’un brun cendré ; ses pieds de derrière sont beaucoup plus longs que ceux de devant ; ils ressemblent à des mains, & ont chacun cinq orteils armés d’ongles blancs & crochus ; l’orteil de derrière est le plus long, ainsi que dans les singes. Son dos & ses côtés sont de couleur noirâtre avec un mélange de gris, & d’un faux jaune sur le ventre.
L’opossum répand une odeur puante comme le renard ; il se nourrit de cannes de sucre, & d’autres végétaux ; il mange aussi les oiseaux qu’il va prendre jusque sur les arbres, & imite souvent les ruses du renard pour piller la volaille.
Mais ce qui le distingue de tous les autres animaux du monde, c’est le sac ou la poche dans laquelle la femelle fait entrer ses petits lorsqu’elle met bas... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • zoologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [01/10/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32168 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15765 photos ou dessins.