oiseaux (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Aves

Autre nom

  • piafs (fam.)

Anglais

  • bird

Etymologie

lat. aucellus, diminutif de avis

Définition

Déf. : classe de vertébrés à sang chaud (homéotermes) adaptés au vol : des ailes et des plumes.
Classif. : vertébrés amniotes sauropsidés sauriens dinosaures (Dinosauria) saurichiens (Saurischia) théropodes Coelurosauria. Autrefois archosauriens. 
Descr. : le corps est couvert de plumes, qui changent lors de la mue. Les membres antérieurs forment des ailes. La bouche s'ouvre par un bec avec gaine cornée et sans dents. Les os sont plus ou moins remplis d'air. Les pattes et les doigts sont couverts d'écailles cornées. Elles ont 2-3 doigts et 2-4 orteils. La vue est développée.
Mœurs : Les femelles pondent des œufs (ovipares), généralement dans des nids. Beaucoup d'espèces migrent. Certaines sont sédentaires. Les oiseaux chantent, gazouillent, sifflent, fredonnent, frouent, gringottent, dégoisent ou ramagent.
Classement ancien : Cuvier a distingué les palmipèdes, les grimpeurs, les échassiers, les rapaces, les gallinacés, les colombins et les passereaux. On peut distinguer 2 ou 3 sous-classes.
1. La sous-classe des ratites comprend les ordres des struthioniformes (autruches), des rheiformes (nandou), des casuariformes (casuar, émeu) et des apterygiformes (kiwi).
2. La sous-classe des impennés (ou plongeurs) comprend les manchots.
3. La sous-classe des carinates ou oiseaux volants comprend de nombreux ordres (subdivisions de Cuvier) :
3.1. grimpeurs : falconiformes (rapaces diurnes), strigiformes (rapaces nocturnes), piciformes, cuculiformes = coucous, trogoniformes = couroucous, psittaciformes = perroquets, coliiformes,
3.2. échassiers : columbiformes = colombins, galliformes, tinamiformes, ciconiiformes = ardéiformes, phoenicoptériformes = flamants, gruiformes = grues , charadriiformes,
3.3. palmipèdes : ansériformes = canards, pelecaniformes = pélicans, lariformes = goélands et mouettes, procellariformes = pétrels, podicipédiformes = grèbes, gaviiformes = colymbiformes = plongeons, alciformes = pingouins, sphéniciformes = manchots,
3.4. passereaux : passériforms, coraciiformes = coraciadiformes, caprimulgiformes = engoulevents, apodiformes = martinets, trochiliformes = oiseaux-mouches, etc.
Classement récent : On distingue 2 taxons et de nombreux ordres :
1. Neognathae
- Alciformes, les pingouins,
- Anseriformes, ansériformes, les canards;
- Apodiformes, les martinets,
- Bucerotiformes, les calaos,
- Caprimulgiformes, les engoulevents,
- Charadriiformes, les échassiers limicoles,
- Ciconiiformes, les ardéiformes,
- Coliiformes, les oiseaux-mouches (mousebirds),
- Columbiformes, les colombins,
- Coraciiformes, coraciadiformes, les corbeaux,
- Cuculiformes, les coucous,
- Falconiformes, les rapaces diurnes,
- Galbuliformes, les jacamars,
- Galliformes, les poules et apparentés,
- Gaviiformes, colymbiformes, les plongeons,
- Gruiformes, les grues,
- Lariformes, les goélands et mouettes,
- Musophagiformes, les touracos et apparentés,
- Opisthocomiformes, l'hoatzin,
- Passeriformes, les passereaux,
- Pelecaniformes, les pélicans,
- Phoenicopteriformes, les flamants,
- Piciformes, les pics,
- Podicipediformes, les grèbes,
- Procellariiformes, les pétrels,
- Psittaciformes, les perroquets,
- Sphenisciformes, les manchots,
- Strigiformes, les rapaces nocturnes (owls)
- Trochiliformes, les oiseaux-mouches,
- Trogoniformes, les couroucous,
- Turniciformes (buttonquails),
- Upupiformes, les huppes,
2. Palaeognathae
- Apterygiformes, les kiwis et apparentés,
- Casuariiformes, les casuars,
- Dinornithiformes, les moas,
- Rheiformes, les nandous (rheas),
- Struthioniformes, les autruches (ostriches),
- Tinamiformes, les tinamous (tinamous)

Détails

" Classe OISEAUX. Vertébrés à sang chaud, à peau revêtue de plumes et à membres antérieurs transformés en ailes ; un seul condyle occipital ; circulation double, complète ; respiration exclusivement pulmonaire. Ovipares ; embryons pourvus d'un amnios et d'une allantoïde.
La classe des Oiseaux forme actuellement un ensemble très naturel et bien défini : son alliance intime avec la classe des Reptiles ne se trouve établie que par quelques types fossiles. Adaptés à la vie aérienne, et partant organisés pour le vol, les
Oiseaux varient peu, en effet, dans leur configuration extérieure, mais ils ne comprennent pas moins un assez grand nombre de formes aptes à grimper, à nager, à marcher ou à sauter. Le tronc est ramassé ; la tête, toujours légère, est portée par un cou souvent long et mobile ; les membres postérieurs sont propres à la locomotion terrestre ; les ailes sont diversement conformées suivant les facultés locomotrices de l'Oiseau, et la queue joue le rôle de gouvernail.
Le squelette est rendu aussi léger que possible : les os sont constitués par un tissu compact, mais creusé de vastes cavités communiquant avec des réservoirs spéciaux que nous étudierons plus loin. Cette pneumaticité, d'ailleurs, est d'autant plus accusée que les animaux sont meilleurs voiliers et plus âgés ; elle n'existe point dès la naissance...
En dehors des espèces qui ont été réduites en domesticité et nous sont par suite d'une utilité directe, la classe des Oiseaux en comprend un grand nombre d'autres dont nous mangeons la chair (gibier à plumes). Il s'agit alors surtout des espèces granivores, qui peuvent être plus ou moins nuisibles à l'agriculture. Par contre, les insectivores et les carnassiers nous délivrent d'une foule d'êtres incommodes ou dangereux qui nous entourent. Ajoutons que cette classe nous fournit encore des œufs, des plumes et divers autres produits dont il sera question plus loin... " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 1016-29)

" OISEAU, s. m. (Hist. nat. Ornit) animal couvert de plumes, qui a deux ailes, deux pieds, un bec de substance de corne, &c.
Les oiseaux n’ont point de vraies dents logées dans des alvéoles, comme les dents des quadrupèdes, mais dans quelques espèces, par exemple celle des plongeons, le bec est dentelé comme une scie. Le bec des oiseaux leur sert, non-seulement pour prendre leur aliment, mais ils l’emploient aussi comme une arme offensive & défensive ; c’est avec leur bec qu’ils construisent leur nid, qu’ils donnent à manger à leurs petits, & qu’ils arrangent leurs plumes : quelques uns, tels que les perroquets, les bec-croisés, &c. montent le long des arbres à l’aide de leur bec.
Tous les oiseaux, excepté ceux qui ne sortent que la nuit, ont la tête petite à proportion de la grosseur du corps. Les yeux des oiseaux, comme ceux des poissons, ont moins de convexité que ceux des quadrupèdes : il y a sous les paupières une membrane, membrana nictitoria, qui sort du grand angle de l’œil, & qui recouvre l’œil en tout ou en partie, au gré de l’oiseau, quoique les paupières restent couvertes : cette membrane se trouve aussi dans plusieurs quadrupèdes ; elle sert à nettoyer la surface de l’œil. Les oreilles des oiseaux n’ont point de conques à l’extérieur, & dans la plupart le conduit auditif est sans aucun couvercle, mais il y en a un dans les oiseaux de proie nocturnes, & dans quelques-uns des diurnes.
Les oiseaux qui ont les pattes longues ont aussi le cou long, autrement ils ne pourraient prendre leur aliment sur la terre ; mais tous ceux dont le cou est long n’ont pas les pattes longues.
Quoique tous les oiseaux aient des ailes, il y en a qui ne peuvent pas voler ; tels sont l’autruche, l’émeu, le pingouin : au-moins l’autruche étend ses ailes & les agite pour accélérer sa course ; mais celles de l’émeu sont si petites qu’il ne paraît pas qu’il puisse s’en servir. Les ailes des insectes, des chauves-souris, &c. diffèrent de celles des oiseaux, principalement en ce qu’elles ne sont pas couvertes de plumes... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Site recommandé : http://www.oiseaux.net.

Section

  • zoologie

Classification française

  • vertébrés
  • téléostomiens
  • sarcoptérygiens
  • tétrapodes

Classification scientifique

  • Amniota
  • Sauropsida
  • Sauria
  • Archosauria

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [07/04/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32042 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 14924 photos ou dessins.