obésité (n. f.)

Bookmark and Share

Autres noms

  • adiposité (n. f.)
  • corpulence (n. f.)

Anglais

  • obesity

Etymologie

lat. obesus, obèse

Définition

Excès d'embonpoint par excès de graisse interne et superficielle : accumulation excessive de graisse de réserve et de couverture.

Détails

L'obésité est un phénomène pathologique.
Remarque : L'engraissement, au contraire de l'obésité, demeure dans des limites compatibles avec la santé.

" OBÉSITÉ S. f. (Médec.) la quantité de graisse dans le corps humain, plus considérable que les autres humeurs, & que les parties solides ne le demandent, s’appelle en Médecine obésité, obesitas, & plus expressivement encore par Cælius Aurelianus, quoique peut-être improprement, polysarcia, car l’obésité n’est pas une surabondance de chair, mais de graisse ; on pourrait dire polystearcia ; c’est un embonpoint excessif ; c’est une maladie opposée au marasme.
Ceux dont le corps est maigre, sans être décharné, ou charnu sans être gras, sont beaucoup plus vigoureux que ceux qui deviennent gras ; dès que la surabondance de la nourriture a pris cette route, & qu’elle commence à former de la graisse, c’est toujours aux dépens de la force. Ce n’est point par l’augmentation des solides que se fait celle du volume de tout le corps dans les personnes grasses ; mais cet embonpoint consiste, en ce que les solides forment par leur extension de plus grandes cavités, qui se remplissent d’un plus grand amas d’humeurs, & par conséquent l’excès d’embonpoint nuit, affaiblit, suffoque : un médecin sait donc bien distinguer la nutrition de la réplétion, puisque la première donne de la force & de la densité aux vaisseaux, au lieu que l’autre les dilate, les relâche & les affaiblit.
La différence qu’il y a d’une personne maigre à une personne grasse, c’est que la personne grasse a ses vaisseaux entourés d’une graisse croupissante dans les cellules de la membrane adipeuse qui en sont gonflées. La personne maigre, au contraire, a une graisse rougeâtre, formant des globules légers & circulaires : plus il s’amasse de graisse dans les cellules, plus les humeurs perdent de leur masse & de leur nature. Les vaisseaux rétrécis par le volume énorme de la graisse, produisent la faiblesse, la paresse, l’inaction & l’inaptitude aux mouvements.
Lorsque l’accroissement de toutes les parties du corps est entièrement achevé, & que ces parties du corps ne peuvent presque plus admettre de nourriture, alors la graisse commence à se former dans les hommes & dans les femmes qui mènent une vie oisive. Mais de plus, certains sujets y ont une disposition naturelle, qui augmente à proportion de la plus grande quantité d’aliments que l’on prend, du repos du corps, de celui de l’esprit, de l’interruption des exercices ordinaires, de la suppression d’une hémorragie accoutumée, & de la suppression des mois dans les vieilles femmes. Cette disposition est encore favorisée par l’amputation de quelque membre...
Le moyen de diminuer l’obésité, est de manger moins, d’augmenter le mouvement des solides & des fluides par la promenade, à pied ou à cheval, & généralement en pratiquant tous les exercices du corps. On emploiera les frictions en pressant légèrement les vaisseaux, & en repoussant doucement les fluides : on usera avec prudence & modération des acides, des médicaments acides austères, & des spiritueux qui aient fermenté. On pourra prévenir l’obésité par les mêmes secours, quoiqu’on voie des personnes, surtout dans certains climats qui y ont une si grande disposition naturelle, que tous les moyens échouent, si on ne les met en usage consécutivement & de très bonne heure... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [30/05/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32063 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15224 photos ou dessins.