antilopinés (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Antilopinae

Autres noms

  • antilopes proprement dites
  • gazellomorphes

Définition

Sous-famille de bovidés. Ruminants à cornes creuses, vivant en troupeaux, de taille variable : de celle d'un lapin à celle d'un cheval.

Détails

On distingue plusieurs genres :
- Ammodorcas clarkei, dibatag, antilope de Clarke,
- Antidorcas : spingbok (spingbok),
- Antilope : antilope cervicapre (blackbuck),
- Gazella : gazelles (gazelle),
- Litocranius : gazelle de Waller, gerenuk, gazelle-girafe (gerenuk),
- Madoqua : dik-dik (dik-dik),
- Neotragus : suni, antilope musquée (suni),
- Oreotragus : oréotrague (klipspringer),
- Ourebia : ouribi (oribi),
- Pantholops : tchirou, antilope du Tibet,
- Procapra : gazelle du Tibet et gazelle de Mongolie,
- Raphicerus : raphicères, grysboks, raphicère du Cap et steenbok, raphicère champêtre, cf raphicères,
- Saiga : saïga, antilope saïga.

" Les ANTILOPINÉS ne peuvent guère être caractérisés zoologiquement. Pallas disait avec raison que les naturalistes ont appelé Antilopes les Cavicornes qui ne se laissent classer ni avec les Bœufs, ni avec les Chèvres, ni avec les Moutons. Leurs cornes sont rondes, droites ou courbes, lisses ou non, et parfois n'existent que chez le mâle ; elles sont supportées par un axe osseux plein ou offrant une excavation à sa base et naissant immédiatement au-dessus des orbites. Les incisives médianes (pinces) sont en général plus développées que les latérales.
Les Antilopes peuplent tout l'ancien monde ; deux espèces seulement habitent l'Amérique. — Parmi les plus connues, nous citerons : le Gnou (Catoblepas Gnu), du Cap ; le Nilgau (Portax pictus), des Indes ; le Saïga (Saiga tatarica), des steppes de la Russie ; la Gazelle (Gazella dorcas), de l'Afrique septentrionale ; le Chamois ou Izard (Rupicapra europaea), des Alpes et des Pyrénées, dont les cornes, assez longues, effilées, recourbées en un crochet très court et pointu, étaient autrefois employées en chirurgie vétérinaire pour pratiquer la saignée au palais du Cheval ; la Chèvre des montagnes Rocheuses (Haplocerus americanus), qui établit le passage vers les Ovinés ; le Takin ou Ye-Mou (Budorcas taxicola), du Thibet oriental, intermédiaire entre les Antilopinés, les Ovinés et les Bovinés ; etc. " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 1128)

Section

  • zoologie

Classification française

  • ruminants
  • bovidés
  • antilopinés

Classification scientifique

  • Bovidae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [13/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32134 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15570 photos ou dessins.