nerf (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • nerve

Définition

-1. Ensemble de fibres nerveuses isolées le plus souvent par leur gaine de myéline. Ils conduisent les messages nerveux des récepteurs aux centres nerveux et des centres aux organes effecteurs.
- 2. Tendon de muscle.
- 3. nerf de la laine. Cf tillomètre.

Détails

" NERF, s. m. en Anatomie, corps rond, blanc & long, semblable à une corde composée de différents fils ou fibres, qui prend son origine ou du cerveau, ou du cervelet, moyennant la moelle allongée & de la moelle épinière, qui se distribue dans toutes les parties du corps, qui sert à y porter un suc particulier que quelques physiciens appellent esprits animaux [sic], qui est l’organe des sensations, & sert à l’exécution des différents mouvements.
Origine des nerfs. De chaque point de la substance corticale du cerveau partent de petites fibres médullaires qui s’unissant ensemble dans leur progrès, deviennent enfin sensibles & forment ainsi la moelle du cerveau & l’épine. Voyez Cerveau & Moelle, &c.
De-là elles prolongent, & peu après elles deviennent distinctes & séparées au moyen de différentes enveloppes que leur fournit la dure-mère & la pie-mère, & forment par-là différents faisceaux ou nerfs qui ressemblent, eu égard à la position de leurs fibrilles composantes, à autant de queues de cheval enveloppées dans deux tuniques...
Ces nerfs qui se forment de cette sorte & que la moelle allongée envoie sont au nombre de dix paires... Il en part de la même manière trente paires de la moelle épinière, à quoi on peut ajouter les deux nerfs intercostaux...

Nerf, (Maréchalerie.) on appelle improprement ainsi un tendon qui coule derrière les os des jambes. Ses bonnes qualités sont d’être gros & bien détaché, c’est-à-dire apparent à la vue, & détaché de l’os. Le nerf failli est celui qui va si fort en diminuant vers le pli du genou, qu’à peine le sent-on en cet endroit ; ce qui est un mauvais pronostic pour la force du cheval.

Nerf ferrure, en termes de Manège ; signifie une entorse, une enflure douloureuse, ou une atteinte violente, que le cheval se donne aux nerfs des jambes de devant avec la pince des pieds de derrière.

Nerf de cerf, (Vennerie.) c’est le membre qui sert à la génération...

Nerf de bœuf, (Terme de Sellier.) c’est le nerf séché qui se tire de la partie génitale de cet animal. Quand ce nerf est réduit en manière de filasse longue de huit à dix pouces, par le moyen de certaines grosses cardes de fer, il s’emploie par les Selliers à nerver avec la colle forte, les arçons des selles & les panneaux des chaises & carrosses ; il entre aussi dans la fabrique des battoirs propres à jouer à la paume. A Paris ce sont ces ouvriers qui le préparent, qui le portent vendre aux marchands merciers quincailliers, par paquets du poids d’une livre ; & c’est chez ces marchands, que les artisans qui en ont besoin les vont acheter.  " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • anatomie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [10/07/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32076 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15366 photos ou dessins.