navet (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Brassica rapa
  • Brassica napus

Autres noms

  • rabioule (anc.) (n. f.)
  • rave (anc.) (n. f.)

Anglais

  • turnip

Etymologie

lat. napus, navet

Définition

Fam. des brassicacées (Brassicaceae) ou crucifères. Le navet a des racines pivotantes plus grosses que la navette. Les graines, de 1 à 1,5 mm de diamètre sont rondes.
Plante potagère dont la racine est consommée par l'homme (légume) et peut être donnée à certains animaux. Il est surtout cultivé pour l'alimentation animale.

Détails

Variétés :
- Brassica rapa var. rapa, le navet potager,
- Brassica rapa subsp. oleifera,  la navette d'hiver, navette (rape, oilseed rape), variété oléifère du navet fournissant de l'huile (rabette ou huile de navette),
- Brassica napus subsp. rapifera, chou-navet,  rutabaga, navet de Suède (rutabaga, swede, Swedish turnip), cf chou-navet,
- Brassica rapa subsp. rapifera, Brassica rapa subsp. campestris, le navet fourrager, la navette d'été (turnip).

Variétés voisines de la même espèce :
- Brassica rapa L. subsp. chinensis, le pak-choi (bok choy),
- Brassica rapa L. subsp. ruvo, le brocoli-rave ou rapini,
- Brassica rapa subsp. pekinensis, le pe-tsaï, etc.

"NAVET, napus, s. m. (Hist. nat. Bot.) genre de plante qui ne diffère de la rave que par le port de la plante ; ce caractère fait distinguer très-aisément ces deux genres l’un de l’autre. Voyez Rave. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante. (I)
Des cinq espèces de navets que compte M. de Tournefort, nous ne décrirons que le plus commun, c’est-à-dire le navet cultivé, napus sativa, radice albâ, I. R. H. 229. Il a la racine oblongue, ronde, grosse par le collet, cependant moins grosse que la rave, charnue, tubéreuse, plus menue vers le bas, de couleur blanche ou jaune, quelquefois noirâtre en-dehors, blanche en-dedans, d’une saveur douce & piquante, agréable, plus suave & plus délicate que le raifort. Elle pousse une tige de la hauteur d’une coudée & davantage, qui se divise en rameaux. Ses feuilles sont oblongues, profondément découpées, rudes, vertes, sans pédicules, ou attachées à des pédicules membraneux ; les inférieures sont sinuées, embrassent la tige, & finissent en pointe.
Sa fleur est à quatre pétales disposés en croix, jaune comme celle du chou ; quand elle est passée, il lui succède une silique longue d’environ un pouce, ronde, qui se divise en deux loges, remplies de semences assez grosses, presque rondes, de couleur rougeâtre, ou purpurine, d’un goût âcre & piquant qui tient de l’amer. Cette âcreté est moindre que celle de la graine de moutarde, quoiqu’elle en approche.
On sème le navet, & on le cultive dans les jardins & dans les champs : il se multiplie de graine, & veut une terre légère & sablonneuse, quoiqu’il vienne également dans les terres fortes, quand elles sont bien labourées. Il y en a de plusieurs sortes, de gros & de petits ; les petits navets sont estimés les meilleurs & les plus agréables au goût. On fait cas à Paris des navets de Vaugirard, & de ceux de Freneuze, près de Poissy. Il y a beaucoup de navets qui sont tout-à fait insipides, ce qui vient du défaut de culture, & de dégénération de la graine. Il ne faut pas confondre cette graine avec celle qu’on appelle navette. Voyez Navette. (D. J.) " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • agropastoralisme
  • alimentation
  • botanique
  • plante fourragère

Classification scientifique

  • Brassicaceae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [12/11/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31974 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 14115 photos ou dessins.