nasse (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • fish net
  • trap net

Etymologie

lat. nassa

Définition

Panier ou filet de pêcheur. Piège pour la pêche à forme oblongue et à ouverture conique terminée en pointe à l'intérieur, permettant au poisson d'entrer, mais gênant la sortie.

Détails

" NASSE, (Pêche.) engin à prendre du poisson. Il est fait d’osier ; ce sont comme deux paniers ronds, pointus par le bout, enfoncés l’un dans l’autre & à ventres renflés comme la cruche. A l’ouverture est une espèce de bord de 4 à 5 pouces.
La pêche à la nasse se fait dans les rivières & à la mer. Il y a plusieurs sortes de nasses, claies, panier ou bouteilles de mer.
Celles dont on se sert dans l’amirauté de Dieppe pour prendre des congres & des homards, est une espèce de panier tel que celui sous lequel on tient la poule avec ses poussins. Sa forme est ronde & un peu aplatie, comme on voit dans nos Planches de Pêche. Il y a au milieu de la partie supérieure un petit goulet. On en construit qui sont toutes d’osier : d’autres sont formées de cercles couverts de filets. Aux deux côtés sont deux anses sur lesquelles sont amarrées de lourdes cablières qui tiennent ferme cet engin que les Pêcheurs placent ordinairement entre deux roches, lieux que les congres & homards fréquentent volontiers. Ils mettent dans ce filet de petits poissons attachés à des ains ; & au défaut de petits poissons, ils se servent de petits morceaux de marne blanche qui trompent le congre & le homard. Le congre & le homard entrent par le goulet & ne peuvent plus sortir.
Pour conserver vivants les homards, & les empêcher de s’entretuer & de se dévorer, on les cheville aux mordants, en fichant une petite cheville plate dans la membrane de la petite serre qui est flexible. On empêche ainsi le homard de serrer & d’agir.
Il y a deux autres sortes de nasses, d’osier ou de rets : on les voit dans nos Planches. Ces nasses ont deux goulets qui donnent entrée au poisson. Les Pêcheurs en mettent plusieurs sur un cablot d’osier : ils les relèvent tous les matins : plus la marée est forte & l’eau trouble, meilleure est la pêche qui se fait deux fois l’année, aux temps des équinoxes. Ces engins sont les mêmes que ceux des rivières qui ont même nom. Les plus gros prennent le gros poisson ; les plus petits sont pour les anguilles, & les moyens pêchent l’éperlan.
On applique quelquefois une nasse à l’extrémité du verveux ; des guideaux lui servent d’entonnoirs. On s’y prend ainsi pour arrêter tout le poisson qui se présente sous l’anse d’un pont... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • pêche

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [28/05/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32063 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15207 photos ou dessins.