narcisse des prés (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Narcissus pseudonarcissus L.

Autres noms

  • jonquille (n. f.)
  • coucou (monocotylédone)
  • narcisse jaune (n. m.)
  • narcisse faux-narcisse
  • jeannette jaune
  • paquette
  • aïault

Anglais

  • jonquil
  • wild daffodil

Définition

Fam. des amaryllidacées (Amaryllidaceae). Plante toxique et médicinale. 20-40 cm. Plante vivace à bulbe. Elle a 2-4 feuilles dressées, en lanières allongées. Les fleurs, isolées, sont jaune-vif. Calice et corolle soudés forment un tube. Fruit : une capsule à plusieurs graines.

Détails

Il vit en Europe. Plante médicinale : le bulbe a un alcaloïde, la narcissine. Ses effets sont différents avant et après floraison. Avant floraison, il agit comme l'atropine. Après floraison, il a l'action inverse : augmente la salivation, la sudation, etc.

" JONQUILLE, s. f. (Botan.) narcissus juncifolius, plante bulbeuse, qui est une espèce de narcisse à fleur blanche, jaune, simple, double, grande ou petite ; vous trouverez les caractères du genre au mot Narcisse.
Il a plu aux Fleuristes d’appeler jonquilles diverses espèces de narcisse, d’en multiplier les variétés, & & de leur donner des noms vulgaires à leur fantaisie ; par exemple, ils ont appelé jonquille simple, le narcissus juncifolius luteus de C. B. P. jonquille double, le narcissus juncifolius, flore pleno de Clusius ; jonquille à grand godet, le narcissus juncifolius, petalis angustissimis, calice maximo, tubam referente de Boerhaave ; grande jonquille au godet citronné, le narcissus juncifolius, luteus, major, oblongo calice de C. B. P. &c.
Toutes les jonquilles sont fort cultivées dans les jardins ; mais il faut les transplanter presque chaque année, autrement leurs racines s’allongent, s’amincissent, & ne donnent plus de belles fleurs dans la suite. On remarque aussi qu’elles ne prospèrent pas longtemps dans une terre riche, & qu’elles veulent une terre qui ne soit ni forte, ni légère, ni fumée ; qu’elles demandent encore la profondeur de trois pouces, & pour le moins autant de distance. On s’attache à les perpétuer par bulbes ou par oignons, parce que c’est la voie la plus prompte ; cependant on obtient de graines un plus grand nombre de belles variétés.
Nous devons ces vérités aux soins, ou plutôt aux hasards de la culture, qui après nous avoir procuré la jonquille, nous en fournit non-seulement au printemps, mais dans l’automne plusieurs espèces fort recherchées...
On fait avec des fleurs de jonquilles des bouquets, des parfums, des poudres, des pommades & des essences. (D. J.) " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • botanique
  • pathologie
  • pharmacie
  • plante médicinale
  • plante méditerranéenne
  • plante toxique

Classification scientifique

  • Amaryllidaceae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [22/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13967 photos ou dessins.