murènes (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Echidna
  • Muraena
  • Siderea

Définition

Fam. des murénidés (Muraenidae). Poissons Anguilliformes apodes carnivores très allongés. Pas de nageoires pectorales.  Elles chassent tapies dans une cavité, d'après l'odeur. Elles sont voraces. Les dents sont inclinées vers l'arrière. Elles n'attaquent pas l'homme, mais elles se défendent si elle se croient menacée. De 15 cm à plus de 3 m.

Détails

Exemples :
- Echidna catenata, murène des Antilles, murène à gueule pavée, L. max. 70 cm, ouest de l'Atlantique,
- Echidna nebulosa, murène blanche, murène à flammes, murène à cristaux de neige (snowflake moray eel) ; jusqu'à 70 cm ; gris, aux anneaux sombres, en mers chaudes : Indo-Pacifique tropical ;
- Gymnothorax castaneus, murène verte de Panama (chestnut moray), L. max. 1,2 m, est du Pacifique,
- Gymnothorax flavimarginatus, murène à tache noire ; Indo-Pacifique tropical,
- Gymnothorax moringa, murène tachetée (spotted moray), L. max. 1,2 m, ouest et est de l'Atlantique,
- Gymnothorax unicolor, Lycodontis unicolor, murène brune (brown moray), museau proéminent, brun foncé uni, en Atlantique et Méditerranée,
- Muraena helena, murène commune, cf murène,
- Rhinomuraena quaesita, murène ruban, hermaphrodisme protandrique, cf murène ruban,
- Siderea picta, Gymnothorax pictus, murène peinte (peppered moray, paintspotted moray), brun tacheté, 4-6 rangs de taches étoilées, Indo-Pacifique et Pacifique-Est,
- Strophidon sathete, Thyrsoidea macrurus, murène à longue queue, pampan (slender giant moray, gangetic moray), L. sup. à 3 m, océan Indien et ouest du Pacifique.
Note : - Murcena anguilla, Anguilla anguilla, murène anguille, anguille commune.

" MURENE, s. f. murena (Hist. nat. Icth.) poisson de mer assez ressemblant à l’anguille, mais plus large. Il a quelquefois jusqu’à deux coudées de longueur. L’ouverture de la mâchoire est grande ; il se trouve au bout de la mâchoire supérieure deux sortes de verrues comme au congre ; les mâchoires & le dedans de la bouche sont garnies de longues dents fort aiguës & courbées en-dedans ; le palais est charnu. Les yeux sont blancs & ronds. Il y a un petit trou de chaque côté au-devant des ouïes qui sont brunes, formées d’une peau lisse, marquée de taches blanchâtres. La murène n’a qu’une très-petite nageoire qui s’étend le long du dos jusqu’à la queue à-peu-près comme dans le congre. Elle vit de chair, & elle se retire pendant le froid dans des trous de rochers ; ce qui fait que l’on n’en prend qu’en certain temps de l’année : on la pêche à l’hameçon. Les pêcheurs craignent sa morsure. Sa chair est molle, grasse & nourrissante comme celle de l’anguille, mais moins que celle du congre. On a donné le nom de myrus au mâle de la femelle, Rondelet, hist. des Poissons, part. I. liv. XIV. ch. iv. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • animal méditerranéen
  • zoologie

Classification française

  • poisson
  • ostéichthyen
  • anguilliforme
  • murénidé

Classification scientifique

  • Muraenidae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [13/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32134 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15581 photos ou dessins.