mouton (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • sheep
  • sheep (plur.)

Etymologie

lat. popul. multo, bélier

Définition

Animal de l'espèce ovine.
- 2. sens strict : Mouton mâle adulte castré. Il a au moins 2 dents d'adulte.
- 3. sens dérivés : Viande, laine, fourrure ou peau tannée d'ovin.

Détails

- mouton Abyssinien, cf mouton Akele Guzaï,
- mouton des montagnes Rocheuses, cf bighorn.

(Margueron ép. Laureau Anne-Marie, 1975. Contribution à l'histoire du mouton au début du XIXe siècle en France. Thèse pour le doctorat Vétérinaire, Ecole Nationale Vétérinaire d'Alfort, Univ. de Créteil, 81 p.).


" Les Moutons (Ovis L.) ont des formes plus arrondies que les Chèvres et ne portent pas de barbe ; leur chanfrein est busqué, leur front plat ; leurs cornes, souvent contournées en hélice, sont marquées d'anneaux tuberculeux presque complets ; les chevilles osseuses sont trigones, à face antérieure plane ou convexe, à surface de section plus large que longue. Leur crâne est large; leurs os nasaux sont courts et larges. Ils possèdent des larmiers et des glandes interdigitales. Leurs jambes sont grêles ; leur queue est courte, mais entièrement velue; leur pelage est formé d'un mélange de laine et de poils courts et fins.
Tels sont, du moins, les caractères typiques du genre; mais il existe des formes qui établissent la liaison avec les Chèvres, et qui ont un chanfrein presque droit avec absence de larmiers. — Ajoutons que, chez les Moutons sauvages, les deux sexes sont pourvus de cornes ; cependant, celles de la femelle, toujours plus petites et souvent moins tordues, arrivent quelquefois à disparaître.
Les Moutons fréquentent les régions montagneuses de l'ancien et du nouveau monde ; ils courent, sautent et grimpent sur les rochers avec une agilité remarquable. Ils forment assez volontiers des trou¬peaux nombreux, qui se laissent guider par de vieux chefs vigilants. Ils s'attachent sans trop de difficultés à l'Homme, qui a pu domestiquer certains d'entre eux.
A l'état fossile, on n'a guère cité jusqu'à présent qu'un petit nombre d'espèces appartenant au genre Ovis ; la plus commune est le Mouflon d'Europe (0. musimon), trouvé dans les gisements quaternaires du littoral méditerranéen. 0. primseva Gervais est une forme douteuse. O. Savini Newton provient du quaternaire le plus ancien de l'Angleterre ; O. argaloides Nehring, d'une caverne à ossements de la Moravie. 0. antiqua Pommerol, du diluvium de l'Auvergne, paraît être voisin de l'O. Polii actuel. Thomas a signalé O. tragelaphus et O. aries dans le quaternaire récent de l'Algérie. Nehring ne cite que deux observations certaines d'O. aries quaternaire : une à Pottenstein, près Bayreuth (Haute Franconie) l'autre dans la « Caverne des brigands », entre Nuremberg et Ratisbonne. Rütimeyer relève cette rareté des Ovines fossiles comme une des lacunes les plus remarquables de la paléontologie des Mammifères.
Les Moutons sauvages actuels se laissent classer un peu arbitrairement en trois sections : les formes sans larmiers, les Argalis et les Mouflons.
1° Les Moutons sans larmiers, formes de passage vers le groupe des Chèvres, comprennent : le Mouflon à manchettes (0. tragelaphus seu Amnotragus tragelaphus), l'Aroui des Arabes, qui habite le nord de l'Afrique ; — le Nâhoôr (O. Burrhel seu Pseudois Nâhoôr), du Tbibet et du Népal ; — le Mouflon à cornes cylindriques (O. cylindricornis seu AEgoceros Pallasi), du Caucase.
2° On rattache aux Argalis, dont les caractères sont beaucoup plus nettement ovins : — l'Argali proprement dit (O. ammon seu O. argali), Archar des Kirghiz, de la faille d'un Cerf, des steppes de la Sibérie méridionale; — l'Argali de Karelin (O. Karelini), du Turkestan oriental ; — le Mouflon de Poli (O. Polii), Kashkar des Kirghiz, du plateau de Pamir ; — le Mouflon des steppes (O. Arkal), Kotsh des Turcomans, de l'Afghanistan occidental ; — l'Argali d'Amérique (O. montana), Big-horn des Américains, des montagnes Rocheuses et de la Californie ; — l'Argali des neiges (O. nivicola), du Kamtchatka, etc.
3° Enfin, on range parmi les Mouflons, animaux qui se rapprochent tout à fait des Moutons domestiques : — le Mouflon d'Europe (O. musimon), à peine plus grand qu'un Mouton ordinaire et à pelage brun rougeâtre, des montagnes de la Corse, de la Sardaigne et peut-être de l'Archipel grec ; — le Mouflon persan (O. orientalis), de l'Asie Mineure et de la Perse, le Mouflon de Chypre (O. cypria) ou Ophion, et le Mouflon de Vigne (O. Vignei), Sha ou Shapou, du Thibet occidental, formes très voisines de la précédente ; — l'Urial (O. cycloceros), du Pandjab et de l'Afghanistan ; etc. " (Raillet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 1129)

Sections

  • mouton
  • zoologie
  • zootechnie

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [21/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13964 photos ou dessins.