monture (n. f.)

Bookmark and Share

Etymologie

de monter, du lat.

Définition

- 1. Animal que l'on monte : cheval, etc.
- 2. Partie de la bride qui entoure la tête du cheval et tient en place le mors

Détails

Elle comprend la têtière, le frontal, les montants, la muserolle, la sous-gorge, les oeillères et les panurges.

" MONTURE, s. f. terme de Commerce, qui n’est guère en usage que dans les provinces de France voisines de l’Espagne, particulièrement du côté de la Gascogne, pour signifier la charge d’un mulet, composée de deux balles de marchandises de cent-cinquante livres chacune. Ainsi lorsqu’un marchand mande à son correspondant, ou un commissionnaire à son commettant, qu’il lui envoie six montures de laine, cela doit s’entendre de dix-huit-cent livres de laines partagées en douze balles sur six mulets. Dictionnaire de Commerce...
Monture, se dit de toutes les bêtes sur le dos desquelles on monte. La mule est une monture fort commode. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • cheval
  • travail
  • zootechnie

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [19/02/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32034 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 14649 photos ou dessins.