marsupiaux (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Marsupialia
  • Metatheria

Autre nom

  • métathériens (n. m.)

Anglais

  • marsupial

Etymologie

gr. marsupion, sac, bourse et lat. marsupium

Définition

Sous-classe de mammifères, du taxon des thériens (Theria), opposé aux euthériens ou placentaires. Ils ont une poche ventrale ou marsupium soutenue par les os marsupiaux ou prépubis. Les petits se développent peu de temps dans le ventre de leur mère (gestation). Après la naissance, ils montent dans la poche marsupiale qui enferme les mamelles de la mère : 2 à 27 tétines, très longues, sur 2 ou 4 rangs ou en cercle. Ils ont 18 à 56 dents. La température du corps est un peu basse : 34-36°C. Ils ont un cloaque et deux utérus plus ou moins séparés. Ils habitent surtout l'Australie et l'Amérique du Sud qui ont été reliés autrefois.

Détails

On distingue les ordres :
- Didelphimorphia (didephidés, opossums d'Amérique)
- Paucituberculata (cénolestidés),
- Microbiotheria (microbiotheriidés),
- Dasyuromorphia (3 familles dont dasyuridés),
- Peramelemorphia (2 familles, bandicoots),
- Notoryctemorphia (notoryctidés),
- Diprotodontia (10 familles).

" Les premiers Européens qui débarquèrent en Australie trouvèrent des espèces animales semblables à celles qui vivaient, à la fin du tertiaire, sur tous les continents du globe. Succédant à l'ère reptilienne, celle des mammifères commençait alors. Or, en Australie, le temps semble s'être arrêté ; la faune comprend des marsupiaux, mammifères primitifs dont les petits naissent imparfaitement constitués. Les mères continuent à les porter dans une poche ventrale..." (von Natzmer Gert et Daussy Henri, traducteur, 1955. Les secrets du monde vivant. Paris, Librairie Plon. 315 p., p. 31).

" Ordre MARSUPIAUX. Mammifères pourvus d'une poche marsupiale, de deux utérus et de deux vagins ; pas d'os coracoïdes distincts ; système dentaire très variable.
Le caractère le plus saillant des Marsupiaux est fourni par la présence d'une poche ventrale cutanée (marsupium, poche) qui enveloppe les mamelles. Cette poche, soutenue par deux os sus-pubiens ou os marsupiaux, est propre aux femelles, bien que les os existent dans les deux sexes : elle est destinée à recevoir les petits après leur naissance. Ces petits naissent prématurément, comme ceux des Monotrèmes : ils sont aveugles, nus, et, chez un animal de la taille de l'Homme, comme le Kangourou géant, ils mesurent à peine 2 centimètres. La mère les reçoit avec sa bouche et les place dans la poche en les fixant sur les longs tétins que renferme celle-ci. Ils y achèvent leur développement; et, lors même qu'ils sont devenus assez forts pour vivre en liberté, ils conservent encore un certain temps l'habitude de s'y réfugier.
Le cerveau est très petit, à hémisphères réduits, presque sans circonvolutions, à corps calleux rudimentaire. L'angle postérieur et inférieur de la mâchoire inférieure est toujours recourbé en dedans. La dentition, dont les caractères varient beaucoup, est souvent complète ; mais elle se montre permanente, exception faite d'une seule molaire.
Les femelles possèdent deux utérus et deux vagins séparés ; toutefois, ces derniers se confondent dans leur partie antérieure pour former une cavité médiane dans laquelle débouchent les deux utérus. En arrière, les vagins aboutissent à un canal unique, canal urétro-sexuel. Pour répondre à cette disposition, la verge du mâle est, en général, terminée par un gland bifide. Il existe, au moins dans quelques cas, un placenta vitellin, mais celui-ci reste toujours rudimentaire.
Les Marsupiaux sont, pour la plupart, des animaux terrestres, nocturnes, dont le régime est très variable. Ils habitent l'Australie, les îles océaniennes, et quelques-uns même se trouvent en Amérique.
Les animaux réunis dans cet ordre présentent, dans leur régime, leur système dentaire, leur appareil digestif, des différences considérables qui en font tantôt des Carnassiers, tantôt des Rongeurs, etc. Aussi pourraient-ils former, selon la remarque de Cuvier, un groupe parallèle à celui représenté par tous les autres Mammifères réunis. 2 sous-ordres... " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 1093-5)

Section

  • zoologie

Classification française

  • mammifères

Classification scientifique

  • Mammalia
  • Theria

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [15/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32135 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15586 photos ou dessins.