maïs (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Zea mays L.

Autres noms

  • blé de l'Inde
  • blé de Turquie

Anglais

  • corn US
  • maize GB

Définition

Fam. des poacées (Poaceae) ou graminées. Céréale alimentaire et fourragère annuelle originaire d'Amérique, issue des téosintes. Les grains sont en général jaunes. Ils servent à la consommation humaine et à l'alimentation animale (fourrage vert, ensilage). Le haut de la plante après floraison sert de fourrage vert. L'amidon a des usages divers. On tire de l'huile des germes de maïs.

Détails

Les Etats-Unis sont le plus gros producteur mondial. Près des 3/4 du maïs grain produit en Europe sert à alimenter les animaux (gavage des canards et oies, alimentation de volailles, porcs et bétail). C'est la céréale de choix pour l'alimentation des volailles. La maiserie fournit son de maïs et tourteau de maïs. L'amidonnerie fournit huile de maïs, tourteau de germes de maïs, drèches d'amidonnerie, gluten, amidon et solubles de maïs. Exemples :
- galette de maïs, ou tortilla (au Mexique),
- grains de maïs,
- maïs fourrager (fodder maize, forage maize, feed maize, green maize),
- ensilage de maïs (maize silage) à partir de la plante entière ou non.
- résidus de maïs après récolte des grains (maize stovers, corn stovers).
Plante médicinale : diurétique, hypocholestérolémiant, hypoglycémiant, etc.

'' Les utilisations du '''maïs''' varient beaucoup selon le niveau économique des pays. Dans ceux à faible revenu, le maïs est surtout réservé à la consommation humaine directe, sous forme d’épis immatures, de farine ou de semoule. En revanche, dans les pays développés, il constitue une matière première pour l’alimentation du bétail, l’industrie de la semoule et celle de l’amidon… Les germes de maïs donnent de l’huile qui sert pour l’alimentation humaine, pour la fabrication de margarines, de savons, de vernis, de textiles artificiels, etc. Enfin, on peut cultiver le maïs comme fourrage vert ou pour en faire de l’ensilage pour les bovins.'' (Cirad/Gret/MAE, 2002. Mémento de l'Agronome (+ 2 cdroms). Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Etrangères ed., 1 vol., 1 692 p., p. 780).

" MAIS, (Botan.) & plus communément en français blé de Turquie, parce qu’une bonne partie de la Turquie s’en nourrit. C’est le frumentum turcicum, frumentum indicum, triticum indicum de nos Botanistes. Maïs, maiz, mays, comme on voudra l’écrire, est le nom qu’on donne en Amérique à ce genre de plante, si utile & si curieuse.
Ses racines sont nombreuses, dures, fibreuses, blanches & menues. Sa tige est comme celle d’un roseau, raide, solide, remplie d’une moelle fongueuse, blanche, succulente, d’une saveur douce & sucrée quand elle est verte, fort noueuse, haute de cinq ou six pieds, de la grosseur d’un pouce, quelquefois de couleur de pourpre, plus épaisse à sa partie inférieure qu’à sa partie supérieure.
Ses feuilles sont semblables à celles d’un roseau, longues d’une coudée & plus, larges de trois ou quatre pouces, veinées, un peu rudes en leurs bords.
Elles portent des pannicules au sommet de la tige, longues de neuf pouces, grêles, éparses, souvent en grand nombre, quelquefois partagées en quinze, vingt, ou même trente épis penchés, portant des fleurs stériles & séparées de la graine ou du fruit. Les fleurs sont semblables à celles du seigle, sans pétales, composées de quelques étamines, chargées de sommets chancelants & renfermées dans un calice : tantôt elles sont blanches, tantôt jaunes, quelquefois purpurines, selon que le fruit ou les épis qui portent les graines, sont colorés ; mais elles ne laissent point de fruits après elles.
Les fruits sont séparés des fleurs, & naissent en forme d’épis des nœuds de la tige ; chaque tige en porte trois ou quatre, placés alternativement, longs, gros, cylindriques, enveloppés étroitement de plusieurs feuillets ou tuniques membraneuses, qui servent comme de gaines. De leur sommet il sort de longs filets, qui sont attachés chacun à un embryon de graine, & dont ils ont la couleur.
Les graines sont nombreuses, grosses comme un pois, nues, sans être enveloppées dans une follicule, lisses, arrondies à leur superficie, anguleuses du côté qu’elles sont attachées au poinçon dans lequel elles sont enchâssées. On trouve dans les Indes jusques à quatre ou cinq cent grains sur un même épi, très-serrés, rangés sur huit ou dix rangs, & quelquefois sur douze ; ces grains sont de différentes couleurs, tantôt blancs, tantôt jaunes, tantôt purpurins, tantôt bruns ou rouges, remplis cependant d’une moelle farineuse, blanche, & d’une saveur plus agréable & plus douce que celle des autres grains.
Cette plante qui vient naturellement dans l’Amérique, se trouve dans presque toutes les contrées de cette partie du monde, d’où elle a été transportée en Afrique, en Asie & en Europe ; mais c’est au Chili que régnaient autrefois dans le jardin des Incas les plus beaux maïs du monde. Quand cette plante y manquait, on en substituait à sa place qui étaient formés d’or & d’argent, que l’art avait parfaitement bien imités, ce qui marquait la grandeur & la magnificence de ces souverains. Leurs champs remplis de maïs dont les tiges, les fleurs, les épis, & les pointes étaient d’or, & le reste d’argent, le tout artistement soudé ensemble, présentaient autant de merveilles que les siècles à venir ne verront jamais. (D. J.)... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • agropastoralisme
  • alimentation
  • botanique
  • pathologie
  • plante fourragère
  • plante médicinale
  • plante textile
  • porc, porcin

Classification française

  • poacée

Classification scientifique

  • Poaceae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [04/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32129 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15524 photos ou dessins.