lumière (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • aperture
  • light
  • lumen

Définition

- 1. (light) Radiation naturelle ou artificielle qui éclaire les objets et les rend visibles par l'oeil de l'homme ou des animaux.
- 2. (aperture, lumen) Partie centrale d'un vaisseau ou d'un conduit comme l'estomac ou les intestins.

Détails

La lumière est constituée par des corpuscules, les photons, qui se déplacent sous forme d'ondes électromagnétiques de fréquence moyenne (spectre visible pour l'homme : de 380 ou 400 nm pour le violet à 780 ou 800 nm pour le rouge).
Exemples :
- lumière du soleil (sunlight),
- lumière intestinale (intestinal lumen),
- lumière polarisée (polarized light),
- vitesse de la lumière dans le vide, c : 299 792, 458 km/s.

" Après avoir étudié avec tant de soin les propriétés des rayons lumineux, il était naturel de se demander en quoi la lumière consiste...
Tout le monde sait que la cloche éloignée dont le tintement ébranle fortement notre oreille, ne nous envoie cependant aucune molécule d’airain ; qu’elle pourrait résonner sans interruption pendant cent années consécutives sans rien perdre de son poids. Lorsqu’un marteau vient la frapper, secs parois s’ébranlent ; elles éprouvent un mouvement vibratoire qui se communique d’abord aux couches d’air voisines, et ensuite, de proche en proche, à toute l’atmosphère. Ce sont ces vibrations atmosphériques qui constituent les sons...
ainsi, ou le soleil lance incessamment, comme les corps odorants, des particules matérielles par tous les points de sa surface, avec une vitesse de 77,000 lieues par seconde, et ce sont ces petits fragments solaires qui, en pénétrant dans l’œil, produisent la vision ; ou bien l’astre, en cela semblable à une cloche, excite seulement un mouvement ondulatoire dans un milieu éminemment élastique dont l’espace est rempli, et ces vibrations viennent ébranler notre rétine comme les ondulations sonores affectent la membrane du tympan. De ces deux explications des phénomènes de la lumière, l’une s’appelle la théorie de l’émission ; l’autre est connue sous le nom de système des ondes...  
Une molécule lumineuse, non-seulement ne renverse pas les murs, mais elle pénètre dans un organe aussi délicat que l’œil sans occasionner aucune douleur, mais elle ne produit aucun effet dynamique sensible... Il est donc bien constaté que, malgré leur excessive vitesse, des milliards de rayons lumineux, agissant simultanément, ne produisent aucun choc appréciable...
Si la lumière est une onde, les rayons de différentes couleurs, semblables en cela aux divers sons employés dans la musique, se composeront de vibrations inégalement rapides, et les rayons rouges, verts, bleus, violets, se transmettront à travers les espaces éthérés, comme toutes les notes de la gamme dans l’air, avec des vitesses exactement égales... (Arago François, 1854 Fresnel. In "Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences". p. 148-167)

Sections

  • anatomie
  • physique

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [21/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13965 photos ou dessins.