lilas (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Syringa vulgaris L.

Autres noms

  • lilas commun
  • lilas français (n. m.)
  • lilac (anc.) (n. m.)

Anglais

  • common lilac
  • lilac
  • pipe-tree

Etymologie

gr. syrinx, roseau, flûte

Définition

Fam. des oléacées (Oleaceae). Arbuste ornemental cultivé (parcs, jardins) et médicinal. Ses petites fleurs, en général de couleur lilas et très parfumées sont disposées en thyrses (grappes composées). La syringopicrine est un glucoside le rendant amer.
C'est l'hôte de chenilles de papillons : sphinx du troène, etc.

Détails

Plante médicinale présente en France (tout) : antinévralgique, féfrifuge, sédatif, tonique.
- lilas d'Espagne : cf galéga officinal, centhranthe rouge.

" LILAC, s. m. (Hist. nat. Bot.) genre de plante à fleur monopétale en forme d’entonnoir, partagée pour l’ordinaire en quatre parties. Il sort du calice un pistil attaché comme un clou à la partie postérieure de la fleur ; ce pistil devient dans la suite un fruit aplati en forme de langue, qui se partage en deux parties, & qui est divisé par une cloison en deux loges remplies de semences aplaties & bordées. Tournefort, inst. rei herb.
Lilac, (Hist. natur.) petit arbre qui nous est venu de l’Asie, & que l’on cultive en Europe pour l’agrément. Il fait une tige assez droite, prend peu de grosseur, se garnit de beaucoup de branches, & ne s’élève au plus qu’à vingt pieds. Il fait quantité de petites racines fibreuses qui s’entremêlent & s’étendent peu.
Sa feuille est grande, faite en cœur, d’un vert tendre & luisant ; elle paraît de très-bonne heure au printemps. Sur la fin d’Avril, ses fleurs annoncent le retour de la belle saison ; elles viennent en grosses grappes au bout des branches de l’année précédente, & il y a toujours deux grappes ensemble. Leur couleur varie selon les espèces : il y a des lilacs à fleur de couleur gris de lin fort tendre ; d’autres à fleur plus foncée tirant sur le pourpre, & d’autres à fleur blanche. Toutes ces fleurs ont de la beauté & une odeur délicieuse ; elles sont remplacées par de petites gousses de la forme d’un fer de pique, qui deviennent rouges au temps de leur maturité ; elles contiennent de semences menues, oblongues, aplaties, ailées, & d’une couleur rousse. Cet arbre est très-robuste, il croît promptement, & donne bientôt des fleurs. Il se plaît à toutes les expositions, réussit dans tous les terrains, se multiplie plus que l’on ne veut, & n’exige aucune culture." (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • alimentation
  • botanique
  • pathologie
  • plante médicinale
  • plante méditerranéenne

Classification scientifique

  • Oleaceae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [10/04/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32045 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 14959 photos ou dessins.