lièvres (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Lepus

Anglais

  • hare
  • jack rabbit

Définition

Genre de la fam. des léporidés (Leporidae). Lagomorphes dont les pattes postérieures sont nettement plus longues que les antérieures. Elles sont plus longues que chez les lapins. Ce sont de bons coureurs.

Détails

Exemples :
- Bunolagus monticularis (Thomas, 1903) lièvre des Bochimans (riverine rabbit),
- Lepus alleni Mearns, 1890, lièvre antilope, lièvre d'Allen (antelope jackrabbit),
- Lepus americanus Erxleben, 1777, lièvre américain (snowshoe hare, jackrabbit),
- Lepus arcticus, lièvre arctique, lièvre polaire (Arctic hare),
- Lepus brachyurus Temminck, 1845, lièvre du Japon (Japanese hare),
- Lepus californicus Gray, 1837, lièvre de Californie (black-tailed jack rabbit, black-tailed hare, California jackrabbit, American desert hare),
- Lepus capensis Linné, 1758, lièvre d'Afrique, lièvre du Cap (Cape hare),
- Lepus crawshayi, lièvre à oreilles de lapin, Afrique,
- Lepus europaeus Pallas, 1778, lièvre, lièvre commun, lièvre européen, lièvre brun (European hare, brown hare),
- Lepus granatensis, lièvre ibérique (Granada hare, Iberian hare),
- Lepus mandshuricus Radde, 1861, lièvre de Mandchourie (Manchurian hare),
- Lepus oiostolus Hodgson, 1840, lièvre du Tibet (woolly hare, Tibetan woolly hare),
- Lepus saxatilis F. Cuvier, 1823, lièvre des rochers, lièvre des buissons (scrub hare, bush hare),
- Lepus sinensis Gray, 1832, lièvre de Chine (Chinese hare, Oriental hare),
- Lepus starcki Petter, 1963, lièvre des hauts plateaux d'Ethiopie, lièvre de Starck (Ethiopian highland hare, Starck's hare),
- Lepus timidus Linné, 1758, lièvre variable, lièvre changeant, lièvre de montagne, lièvre bleu (mountain hare, snow hare, blue hare),
- Lepus timidus hibernicus, lièvre varible de l'Irlande (Irish hare),
- Lepus timidus scoticus, lièvre d'Ecosse (mountain hare),
- Lepus timidus varronis, lièvre variable des Alpes (Alpine hare),
- Lepus townsendii Bachman,1839, lièvre de prairie (white-tailed jackrabbit),
- Pronolagus, lièvres roux des rochers (red rockhares),
- Pronolagus crassicaudatus (I. Geoffroy, 1832), lièvre à grosse queue d'Afrique du Sud, lièvre rouge, lapin roux du Natal (greater red rock rabbit, Natal red rockhare),
- Pronolagus randensis Jameson, 1907, lièvre roux, lapin roux de Jameson (Jameson's red rockhare, Jameson's red rock rabbit),
- Pronolagus rupestris (Smith, 1834), lièvre roux de Smith (Smith's red rockhare, Smith's red rock rabbit).
- lièvres de mer, cf aplysies,
- lièvres siffleurs, cf pikas.

" Le genre Lièvre (Lepus L.) est le seul genre actuel de cette famille ; il comprend une vingtaine d'espèces vivant en Europe, en Asie et dans les deux Amériques.
Une intéressante particularité du mode de vie de ces animaux consiste dans l'habitude qu'ils ont d'avaler leurs crottes (Morot). Cf caecotrophie.
On assure aussi que les Léporidés boivent quelquefois leur urine.
Le genre Lepus est représenté par des espèces fossiles dans le miocène de l'Asie et de l'Amérique du Nord. En France, il apparaît dans le pliocène de Perpignan et de l'Auvergne (L. Lacostei Pomel). Ses représentants se montrent abondants à l'époque quaternaire, et paraissent à peu près identiques aux formes actuelles. C'est ainsi qu'on signale le Lapin de garenne (L. cuniculus) dans le diluvium stratifié et surtout dans les cavernes à ossements de la France méridionale, de la Haute-Italie, de la Belgique, de l'Allemagne et de l'Angleterre. A ses restes sont associés d'ailleurs ceux du Lièvre commun (L. timidus). Quant à ceux du Lièvre alpin (L. variabilis), on ne les rencontre que dans les dépôts quaternaires qui correspondent à son habitat actuel.
On reconnaît dans ce genre deux sections principales, celle des Lièvres et celle des Lapins.
Les LIEVRES ont les oreilles très grandes, les pattes postérieures beaucoup plus longues que les antérieures, la queue toujours bien évidente. — Ils ne se creusent pas de galeries, vivent toujours à la surface du sol et se couchent dans une dépression superficielle appelée gîte. Les petits naissent les yeux ouverts ; ils sont couverts de poils et assez développés.
Les Lièvres comprennent de nombreuses espèces, dont les plus connues sont : le Lièvre commun (L. timidus L.) de l'Europe moyenne ; le Lièvre changeant (L. variabilis Pallas), de l'Europe septentrionale ; etc. Aucune de ces espèces n'est domestiquée ; elles ne paraissent même guère domesticables. Le Lièvre commun est un gibier estimé, qui fait dans nos pays l'objet principal de la petite chasse. La chair est noire, savoureuse et excitante. " (Raillet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 1188-9)

Section

  • zoologie

Classification française

  • lagomorphe
  • léporidé

Classification scientifique

  • Leporidae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2018, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [11/12/2018]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31917 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13194 photos ou dessins.