lièvre (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Lepus europaeus

Autres noms

  • lièvre brun
  • lièvre commun (n. m.)
  • lièvre d'Europe

Anglais

  • European hare
  • brown hare
  • eastern jackrabbit
  • fem. doe
  • hare
  • lièvre mâle : buck

Etymologie

lat. lepus

Définition

Fam. des léporidés (Leporidae). La femelle est appelée hase et le mâle est appelé bouquin.
Descr. : L. corps 50-85 cm, queue 7-10 cm, poids 3-5 kg. Les pattes postérieures sont nettement plus longues que les antérieures. Les oreilles, plus longues que celles du lapin (12-14 cm) dépassent, rabattues, le bout du museau. Le dessus du corps est fauve (brun-roux). L'extrémité des oreilles et le dessus de la queue sont noirs. Le ventre est blanc.

Détails

Habitat : Il recherche les steppes cultivées, les lisières de forêts. Il vivait en Eurasie et a été introduit ailleurs. On le trouve même en Océanie. En France, il est courant ; on veille à son renouvellent comme gibier, car il est souvent décimé par la tularémie, maladie qui peut être transmise à l'homme. (La bactérie franchît la peau ; il faut porter des gants pour manipuler un lièvre trouvé mort, ou tué).
Mœurs : Le lièvre couine ou vagit. Il creuse des gîtes peu profonds, mais pas des terriers comme les lapins. Il court vite : jusqu'à 70 km/h. Il mange des racines, des herbes, des fruits, des plantes diverses et comme tous les lagomorphes, il est coprophage et pratique la caecotrophie. De nombreux combats entre mâles rivaux ont lieu en saison de reproduction (de janvier à juillet en France). La gestation dure 6 semaines (40-42 jours). La superfétation est possible (fécondation quelques jours avant la mise bas). La femelle (hase) met bas en général 3 à 4 fois par an 2 à 6 levrauts, qui naissent avec des poils et les yeux ouverts et peuvent se déplacer rapidement. Elle peut ainsi donner en moyenne 13 levrauts par an. La longévité moyenne est de 12 ans.
- Lièvre belge, cf lapin Lièvre belge.

" LIEVRE, s. m. lepus, (Hist. nat. Zoolog.) animal quadrupède qui a la tête longue, étroite, arquée depuis le bout du museau jusqu’à l’origine des oreilles ; le museau gros, la lèvre supérieure fendue jusqu’aux narines ; les yeux grands, ovales, & placés sur les côtés de la tête ; le corps allongé ; la queue courte, & les jambes de derrière beaucoup plus longues que celles de devant, qui sont courtes & minces. Le pied de derrière, le métatarse & le tarse dénotent par leur grosseur, de même que les lombes, que l’on appelle le râble, la force que le lièvre a pour la course, & la longueur des jambes de derrière, marque la facilité avec laquelle il s’élance en-avant. Il a quatre doigts dans les pieds de derrière, & cinq dans ceux de devant. Le mâle a deux scrotum, un de chaque côté, mais ils ne paraissent que lorsqu’il est avancé en âge ; les autres parties extérieures de la génération sont aussi très peu apparentes. Au contraire le gland du clitoris de la femelle est presque aussi gros que celui de la verge du mâle ; l’orifice de son prépuce n’est guère plus éloigné de l’anus que la vulve ; ce n’est pourtant qu’à cette différence de longueur du perinée, que l’on peut reconnaître le sexe de ces animaux à la première inspection : on s’y trompe souvent ; on a même cru que les lièvres étaient hermaphrodites.
Le lièvre a le poil fort touffu ; le dos, les lombes, le haut de la croupe & des côtés du corps, ont une couleur roussâtre avec des teintes blanchâtres & noirâtres ; le sommet de la tête est mêlé de fauve & de noir ; les yeux sont environnés d’une bande de couleur blanchâtre ou blanche, qui s’étend en-avant jusqu’à la moustache, & en-arrière jusqu’à l’oreille. Tout le reste du corps a différentes teintes de fauve & de roussâtre, de blanc, de noirâtre, &c. La plupart des levrauts ont au sommet de la tête une petite marque blanche que l’on appelle l’étoile ; pour l’ordinaire elle disparaît à la première mue ; quelquefois elle reste même dans l’âge le plus avancé.
Les lievres multiplient beaucoup ; ils peuvent engendrer en tous temps, & dès la première année de leur vie ; les femelles ne portent que pendant trente ou trente-un jours ; elles produisent trois ou quatre petits. .. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • zoologie

Classification française

  • lagomorphe
  • léporidé

Classification scientifique

  • Leporidae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [06/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32128 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15528 photos ou dessins.